sodiaal

Ouvert par @lm, 07 septembre 2012

Lun 14 Aoû 2017 14:10 #1461
Dans le 29, Sodiaal chercherait à empêcher une poignée d'agriculteurs de partir rejoindre la laiterie de Loire Atlantique qui fabrique du lait UHT pour Super U. Nos chers dirigeants iraient jusqu'à menacer d'appliquer les statuts pour calculer une amende salée : le contrat coopératif de 5 ans ayant été renouvelé en 12/2016 (on n'a pas été informé clairement nous non plus), tout producteur qui souhaite partir devra payer une indemnité à Sodiaal par rapport au CA "perdu" par la coopérative sur la durée restante du contrat.
Ces éleveurs sont connus depuis plus de 1 an, mais les administrateurs et administratifs ont laissé filer.

Il paraitrait qu'en haut de la tour parisienne certains commenceraient à ouvrir les yeux sur la collecte des mois et années à venir.
Lun 14 Aoû 2017 18:01 #1462
La confiance dans la cooperation en prendrais elle un coup?
Lun 14 Aoû 2017 19:28 #1463
nicolas2129 a écrit:


Il paraitrait qu'en haut de la tour parisienne certains commenceraient à ouvrir les yeux sur la collecte des mois et années à venir.

:eusa_eh
Reste à savoir à quel niveau la prise de conscience ?
Et quoi en attendre.
Chez ces gens le maître mot est distanciation !
Donc cela va plutôt être : plan de carrière et bifurcation !
Mar 15 Aoû 2017 11:49 #1464
mimi49 a écrit:
La confiance dans la cooperation en prendrais elle un coup?

rien d'etonnant quand les producteurs sont mal payés.
Ca dénote un certaine lassitude pour cette production et ça n'est pas propre à la coopérative,chez les privés ça doit etre la meme chose.
Mar 15 Aoû 2017 12:15 #1465
nicolas2129 a écrit:
Il paraitrait qu'en haut de la tour parisienne certains commenceraient à ouvrir les yeux sur la collecte des mois et années à venir.


Image ... sera ce la dernière tour a s’effondrer ? L’entame est, pour le moins, magistrale.
An douar zo re gozh evit ober goap anezhañ.
Image
Mar 15 Aoû 2017 22:36 #1466
la "faim" d'un monde voila à quoi il faut s'attendre avec une gestion de nos coop qui continuent sur un chemin qui n'est pas celui des paysans. Derrière notre génération qu'allons nous laisser, à qui allons nous transmettre.Notre ancien directeur de sodiaal est parti avec quel parachute doré comme quand il a quitté louis saint sucre. j'ai perdu deux confrère sur mon canton qui ont fait un autre choix que de se battre contre ce monde laitier énergivore. L'envie on ne l"a plu, le père noel on n'y croit plus par contre nous restons maitre de nos décisions et cette liberté gardons la c'est un moyen de pression énorme, mon technicien laitier sera le dernier à savoir quand j'arreterai la production laitière.Restons maitre chez nous ne croyons pas que le monde à soif de lait, faites l'inverse de ceux qui nous conseillent on gagnera du temps :clinoeil :clinoeil
Jeu 17 Aoû 2017 21:38 #1467
le prix du lait remonte faut bien produire pour colmater les brèches
Sam 9 Sep 2017 23:55 #1469
si c'est de l'humour ,il est mal venu ....! c'est plutôt donner sa valeur vrai au laid français ( le président) commune nik action
"La situation économique de notre pays ne nous permet pas de gaspiller le savoir-faire de ses paysans et encore moins de les mépriser en les conduisant vers une impasse économique nourrie par des fantasmes irrationnels. "
Mer 17 Jan 2018 14:38 #1472
padel50 a écrit:
pour vraiment ( ou presque ) peser sur les prix , les producteurs devraient investir dans 2 choses :
- des experts comptables , pour connaitre les réalités économiques dans les coops, et les privés ( pour ceux qui sont cotés en bourse et dont les résultats sont publiés ) et , que les producteurs en tiennent compte au moment de la votation :idea:
- des négociateurs professionnels , connaissant toutes les ficelles de le négociation

divisé par le nombre de producteurs , cela ne coûterait pas très cher a chacun :idea: ( surement moins que certaines CVO qui profitent plus aux transformateurs qu'aux producteurs )


:pouce

:byet
Mer 17 Jan 2018 18:01 #1473
titian a écrit:

Jeu 19 Déc 2013
Oh là c'est vrai que l'on braille souvent, mais peut il vraiment en être autrement ?



Quant à la question simple de la valorisation on botte en touche et nous répond seulement par volume supplémentaires à éponger,



Désolé 3FR mais c'est vraiment un peu  court



Surtout avec la petite musique du pipo des marchés porteurs, un sponsoring avéré, un grand train de vie et des contrats d'appro que l'on nous défini déja comme "bridé".



Tout ceci on oubliant ou omettant par facilité que le premier marché à travailler est l'hexagonal.

 


:flower
Mar 6 Mar 2018 21:38 #1474
Nouvelle formule de fixation du prix du lait 40/40/20 (pour plus de lisibilité et de réactivité)
40% PVI de l'INSEE intégrant le mix réel Sodiaal
40% valorisés sur le marché BtoB (vente aux entreprises), restauration hors domicile et export européen pris en compte via le prix du lait allemand publié par ZMB (équivalent de France Agrimer)
20% de volumes commercialisés sur le marché mondial, la formule se réfère au prix beurre-poudre publié par le CNIEL
[i]Elle sera comparée au prix de l'environnement en France et en Europe pour pouvoir ajuster le prix s'il s'écarte trop de la concurrence[/i]

Réussir lait N°322 mars 2018

La prochaine formule Sodiaal, encore plus rapide et lisible: "prix concurrence +/-10€" :hihi :byet
Mar 3 Avr 2018 21:58 #1475
Comparatif :flower

DMK patron Müller: Les premiers succès sont visibles

L'allemand Milchkontor DMK , la plus grande coopérative laitière allemande et le quatrième plus grand fournisseur du commerce de détail alimentaire allemand, tire une première conclusion positive dans la restructuration en cours de la société. Selon les chiffres préliminaires, les ventes en 2017 ont atteint 5,8 milliards d'euros (2016: 5,1 milliards d'euros), le résultat s'étant amélioré à 29,5 millions d'euros (2016: 13,5 millions d'euros). Selon les données de l'entreprise, le paiement du lait versé aux agriculteurs en 2017 était de 36,29 cents / kg, incluant tous les suppléments moyens et le dividende. DMK a ainsi pu payer plus de lait en 2017 que la moyenne de ses concurrents. La société a l'intention d'annoncer des résultats détaillés dans le cadre de la réunion des représentants qui se tiendra à la mi-juin.

Ingo Müller, CEO de DMK Group: «En 2017, nous avons défini des objectifs précis quant à la manière dont nous voulons pérenniser le Groupe DMK. Aujourd'hui, nous pouvons dire que nous sommes sur la bonne voie et que nous avons bien progressé en cours de route. Les premiers succès sont visibles. Cependant, ce n'est pas une raison pour nous de nous reposer, nous continuerons à améliorer le DMK à l'avenir. "



Topagrar.com - Lesen Sie mehr auf: https://www.topagrar.com/news/Rind-Rind ... 36392.html
Mer 2 Mai 2018 22:12 #1476
Les vannes sont fermées : le bureau a décidé de ne pas distribuer de lait sur la prochaine campagne (sauf JA). Donc les volumes sont donc figés jusqu'en avril 2020 minimum.
C'est peut être la 1ère vraie décision pertinente de prise depuis longtemps!

Cela fait des années qu'on nous dit que chez Sodiaal 1 l sur 5 est mal valorisé. Et d'un autre côté, les volumes libérés par les cessations étaient redistribués, + les volumes de développement!!

Il suffit que Sodiaal prenne cette décision pour que les cours de la poudre remonte. Le marché scrute les décisions de la 1ère coopérative française :lol:
Mar 8 Mai 2018 10:44 #1477
Cela fait 3 ans que Sodiaal distribuait le lait à qui en voulait.

Tout ceux qui étaient dans la logique Sodiaal/FNSEA/ultralibéralisme ... ont donc augmenté fortement leurs volumes.

Maintenant que ça coince économiquement et qu'ils ont optimisé leur outil au sens où ils ne peuvent plus produire plus, ils disent qu'il est temps de maitriser la production pour faire remonter les prix.

C'est toute l'hypocrisie paysanne qui est pour la régulation chez les autres.

Je connais même un ancien JA fort sympathique mais avec qui j'ai des petits désaccords syndicaux qui me dit qu'il est pour une remise en place des quotas laitiers mais avec les références 2018

Par contre Sodiaal tient à rester l'avant dernière laiterie au niveau du prix du lait, c'est à dire que le prix du lait doit être le plus bas possible pour engraisser les filiales mais il faut toujours qu'il y ait une laiterie en France qui paie plus mal que Sodiaal pour que les pantins d'administrateurs puissent bomber le torse et contredire quand un adhérent ose affirmer qu'on a la plus mauvaise laiterie
Mar 8 Mai 2018 13:32 #1478
Chez Sodiaal comme chez Lactalis ce petit jeu du moins disant ne pourra durer eternellemnt,les producteurs sont obligés de changer de production,dégoutés.
Les jeunes se détournent de cette production mal payée et contraignante.
Toutes le productions animales sont en declin et ça va plutot en s'aggravant la majorité des producteurs ont + de 50 ans.
Ven 15 Juin 2018 10:01 #1479
Sodiaal est très généreux cette année le retour sur résultats au producteur est de un euro et quelques les mille litres, vraiment une honte cette coopérative quand on voit que les autre tournés entre 10 et 30 euro ,ou va l argent,Elise enquête stp
Sam 16 Juin 2018 07:58 #1480
ce n'est pas honteux, juste la conscequence de la politique de distribution de volumes passé.....
choisir entre le developpement de la production et la régulation d'une denrée périssable et couteuse a stocker....
par comparaison, les producteurs lactalis n'ont pas bénéficié de volumes supplémentaire , et n'ont pas bénéficié pour autant de meilleurs valorisations.....
comprendre que nos coop, comme les industriels, ont choisi pour nous de forcer la restructuration par le prix. ils changent leur fusil d'épaule aujourd'hui parce que la demande du consomateur n'est pas forcement compatible avec des tailles d'atelier importante....

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut