Question sur l'installation

Ouvert par Kalizaza, 28 février 2012

Page 1 sur 1
Mar 28 Fév 2012 12:27 #1

 Bonjour,


Avant tout, 2 choses :


- désolée si le sujet n'est pas dans la bonne catégorie


- je sais que c'est un sujet régulièrement abordé, mais malgré de nombreuses recherches sur internet, je n'ai pas reussi à avoir la réponse à mes questions, je ne sais pas trop quoi déduire des différentes informations que j'ai pu lire.


 


Alors voila, je compte m'installer en agriculture, et ma question concerne la capacité professionnelle agricole.


Quelle est son utilité, est elle "obligatoire" ?


Si on enlève les aides du parcours JA, j'ai cru comprendre qu'elle permettait d'avoir l'autorisation d'exploiter ? Dans quel cas est nécéssaire l'autorisation d'exploiter ?


Enfin, en gros si je m'installe sans diplome agricole, je n'ai donc pas accès à la capacité professionnelle, ? (sans parler d'équivalence, je n'ai pas d'expérience pro, pas de diplome équivalent).


Puis je créer mon entreprise, cotiser à la MSA, déclarer mes revenus en agricole, sans diplome et capacité pro agricole  ? Je ne peux pas du tout prétendre à la capacité pro agricole (mise à  part apres 5 ans d'expérience), et donc pas prétendre à l'autorisation d'exploiter ? Et sans toutes ces choses, je serais bridée au niveau aides, et acquisitions foncières ? Et jusqu'a quel point ?


Désolée si je n'ai pas été claire (et c'est surement le cas)...


Je veux savoir en gros si passer un diplome pour avoir cette capacité est "obligatoire et/ou essentiel". Ou si sans diplome il reste possible de s'installer, d'avoir un statut agricole, et de prétendre à des offres de la safer (par exemple)...


Je précise que cela ne m'empechera pas de me former, mais les diplomes proposés permettant d'ouvrir la capacité pro ne m'interessent pas, ayant déja une grosse expérience à titre privé dans le domaine, je préfererait pouvoir me former de manière plus précise, et pas avoir une formation "générale".


 


Merci d'avance

Mar 28 Fév 2012 12:44 #2

 ?


Avant même d'étre installé a ma 1er déclaration de revenu j'ai eu un redressement fiscal. 


Complété le 28/02/2012 à 11:48 :

Ca fait moins mal qu'une hernie discal.



Complété le 28/02/2012 à 11:51 :

 On peu pas cumuler la CMU avec la mutuel.


Mar 28 Fév 2012 12:56 #3

 Tu fais comme les chaouys, ils s'inscrivent 3 fois dans l'année en changeant d'orientation pour toucher les bourses d'entrée scolaire.


Complété le 28/02/2012 à 12:08 :

 Source, inspection académique d'Orléans-Tours. 

Mar 28 Fév 2012 13:31 #4

les point info installation des chambre d'agriculture devraient pouvoir te renseigner precisemment .


mais les qq exemples d'installer rencontré que ce soit ceux qui ne voulait absolument pas sortir de la ferme de papa ni pour un stage 6 mois pas meme pour un bprea, ceux qui croient tout savoir pour qui un stage est inutile d'autant que papa a les moyens, les hors cadre agricole, les reconversion professionnelle tous sont passé au moins par la case bprea pour s'installer


 

Mar 28 Fév 2012 14:55 #5

 ??


 


Je n'ai guère compris vos réponses... Pour se renseigner à la chambre d'agriculture, je suis en contact avec eux, mais les infos arrivent au compte goutte, et ils se renvoient la balle.


Mais vous ne répondez pas à ma question, je ne demande pas si "moralement" c'est bien, mais ce qui est possible administrativement...


 


Je ne crois pas tout savoir, encore une fois, j'ai dit que je comptais bien me former, et non je ne suis pas fille d'agriculteur. Je n'ai pas "les moyens"... Pourquoi parler de tout ça ? N'est il pas possible de répondre juste à ma question ? ><


Ce n'est pas non plus une reconversion. Je connais le milieu, mais de façon privée (passion), et de façon professionnellee mais non déclarée (dépannage de connaissances, d'amis, de parents d'amis, et donc travail dans des fermes, des exploitations en échange  de services). Rien qui ne soit officiel, mais qui me permettre d'avoir un bagage de connaissances suffisant pour connaitre mes lacunes, et savoir que les formations proposées (notament BPREA) ne m'interessent pas car trop générales.


Je reformule si vous préférez :


 


si je passe des formations agricoles ne faisant pas partie de la liste des formations "reconnues" permettant d'avoir la capacité pro agricole, quelles seront mes "problèmes" pour mon installation ? (on enleve la partie aides aussi si vous voulez, car mon but n'est pas de grapiller les aides).


 

Mar 28 Fév 2012 15:02 #6

[quote=cdric22]


les point info installation des chambre d'agriculture devraient pouvoir te renseigner precisemment .


mais les qq exemples d'installer rencontré que ce soit ceux qui ne voulait absolument pas sortir de la ferme de papa ni pour un stage 6 mois pas meme pour un bprea, ceux qui croient tout savoir pour qui un stage est inutile d'autant que papa a les moyens, les hors cadre agricole, les reconversion professionnelle tous sont passé au moins par la case bprea pour s'installer


 


[/quote]


Le point info ......fdja.....


 

Mar 28 Fév 2012 15:13 #7

[quote=Kalizaza]


 ??


 


Je n'ai guère compris vos réponses... Pour se renseigner à la chambre d'agriculture, je suis en contact avec eux, mais les infos arrivent au compte goutte, et ils se renvoient la balle.


Mais vous ne répondez pas à ma question, je ne demande pas si "moralement" c'est bien, mais ce qui est possible administrativement...


 


Je ne crois pas tout savoir, encore une fois, j'ai dit que je comptais bien me former, et non je ne suis pas fille d'agriculteur. Je n'ai pas "les moyens"... Pourquoi parler de tout ça ? N'est il pas possible de répondre juste à ma question ? ><


Ce n'est pas non plus une reconversion. Je connais le milieu, mais de façon privée (passion), et de façon professionnellee mais non déclarée (dépannage de connaissances, d'amis, de parents d'amis, et donc travail dans des fermes, des exploitations en échange  de services). Rien qui ne soit officiel, mais qui me permettre d'avoir un bagage de connaissances suffisant pour connaitre mes lacunes, et savoir que les formations proposées (notament BPREA) ne m'interessent pas car trop générales.


Je reformule si vous préférez :


 


si je passe des formations agricoles ne faisant pas partie de la liste des formations "reconnues" permettant d'avoir la capacité pro agricole, quelles seront mes "problèmes" pour mon installation ? (on enleve la partie aides aussi si vous voulez, car mon but n'est pas de grapiller les aides).


 


[/quote]


Bonne question ? une auto didacte ....


un jafd va te répondre j'espère car pour les problèmes ....y sont vraiment trés fort .....quand tu ne rentres pas ds le "moule"


selon ton projet ....les régions peuvent te guider ......


sinon une bonne rencontre qui joint l'utile à l'agrèable ...et encore pour une installation en nom propre ....hop une petite formation ..

Mar 28 Fév 2012 19:53 #8

[quote=Kalizaza]




Je n'ai guère compris vos réponses... Pour se renseigner à la chambre d'agriculture, je suis en contact avec eux, mais les infos arrivent au compte goutte, et ils se renvoient la balle.


[/quote]


 


je ne vois pas comment les infos peuvent elles arriver au compte goutte et qui se renvoient la balle? si ta question c'est est ce que je  peux etre agriculteur sans diplome si je ne reclame pas de DJA ....c'est oui ou non


si tu n'as pas de reponse dans la chambre de ton departement telephone a n'importe qu'elle autre chambre d'agriculture au point installation y a qq'un qui doit pouvoir te repondre


je pense que la Msa doit pouvoir te renseigner


a mon avis tu dois pouvoir t'installer sans diplome si tu ne reclame pas la DJA ca n'est que mon avis il ne rien s'il ne t'ai pas confirmer officiellement

Mar 28 Fév 2012 22:49 #9

c'est sur tu as l'air de sortir du cadre traditionnel, où l'installation se fait à partir de reprise de foncier, ce qui a été aussi mon cas, et je ne suis peut être pas le mieux à même de te renseigner précisément.


je pense que tu peux t'installer en tant qu'agriculteur à titre principal sans apport de foncier, ou avec très peu, une production agricole ne necsssitant pas forcément de sol.(cf production hors sol )


la msa selon un barème relatif à ta production va calculer ta base de cotisation, qui servira aussi de base d'imposition si ton entreprise ( agricole ) ne réalise pas un chiffre d'affaire supérieur à 75.000 euros par an.- c'est le revenu forfaitaire-, qui, si tu  as des revenus extérieurs, un boulot, sera à rajouter à tes revenus.


l'autorisation d'exploiter, c'est comme son nom l'indique une autorisation d'exploiter des terres agricoles.


j'en ai demandé une il y a peu.


sauf erreur, le principe est d'informé les agriculteurs du canton qu'une terre agricole est devenue libre.


les agriculteurs à titre principal n'y sont pas soumis, sauf les gaec, et les agriculteurs qui ont plus de 3 smi.


l'agriculteur qui souhaite exploiter une terre devenue libre, en fait la demande, et si il y a plusieurs candidats à la reprise, c'est la que parfois ça se complique, et l'attribution de la terre va se faire sur des critères de priorité, installation à titre principal, âge, surface déja exploitée, lien de parrenté, proximité géographique, formation agricole.....parfois......


et pas forcément un bprea, ou une dja.


 

Mer 29 Fév 2012 05:19 #10

 www.youtube.com/watch?v=bhamzTrApKU


 


Complété le 29/02/2012 à 04:28 :

Un chateau en espagne, en 36. 

Jeu 1 Mar 2012 09:08 #11

[quote=Cyrus]


c'est sur tu as l'air de sortir du cadre traditionnel, où l'installation se fait à partir de reprise de foncier, ce qui a été aussi mon cas, et je ne suis peut être pas le mieux à même de te renseigner précisément.


je pense que tu peux t'installer en tant qu'agriculteur à titre principal sans apport de foncier, ou avec très peu, une production agricole ne necsssitant pas forcément de sol.(cf production hors sol )


la msa selon un barème relatif à ta production va calculer ta base de cotisation, qui servira aussi de base d'imposition si ton entreprise ( agricole ) ne réalise pas un chiffre d'affaire supérieur à 75.000 euros par an.- c'est le revenu forfaitaire-, qui, si tu  as des revenus extérieurs, un boulot, sera à rajouter à tes revenus.


l'autorisation d'exploiter, c'est comme son nom l'indique une autorisation d'exploiter des terres agricoles.


j'en ai demandé une il y a peu.


sauf erreur, le principe est d'informé les agriculteurs du canton qu'une terre agricole est devenue libre.


les agriculteurs à titre principal n'y sont pas soumis, sauf les gaec, et les agriculteurs qui ont plus de 3 smi.


l'agriculteur qui souhaite exploiter une terre devenue libre, en fait la demande, et si il y a plusieurs candidats à la reprise, c'est la que parfois ça se complique, et l'attribution de la terre va se faire sur des critères de priorité, installation à titre principal, âge, surface déja exploitée, lien de parrenté, proximité géographique, formation agricole.....parfois......


et pas forcément un bprea, ou une dja.


 


[/quote]


et tout un arsenal d'argument sera adopté pour justifier la position de quelques grand en G...... de la comission.......

Jeu 1 Mar 2012 12:02 #12

Salut !


Te manque-t-il d'autres infos ? Effectivement, on peut s'installer "en free style", mais rien ne sera facile : accès au foncier, accès aux aides (animales, quota, dpu...) et aux subventions (PMBE, PVE...), ainsi qu'à la crédibilité des banquiers. Car même si l'administration peut être un obstacle, ce sont toujours les banques qui ont le dernier mot !


Je rejoins les collègues en conseillant généralement de suivre le maxium de formations, car la gestion d'une exploitation, quelle que soit sa taille, ne s'improvise pas. Cela permet également de se constituer un réseau de personnes référentes bien utiles .

Jeu 1 Mar 2012 12:23 #13

 Sincères condoléances, avec tous nos regrets d'agrimarnes.

Mar 6 Mar 2012 10:33 #14

.


il existe un syndicat qui aide les jeunes (et moins jeunes) à s'installer paysans,


il te faut simplement choisir le bon;


 


autre chose, il est tout à fait possible d'être paysan sans foncier,


bon courage


 


@+


.


 

Lun 25 Déc 2017 04:40 #15
bonjour!!!

tout ça c'est de la merde moi je n'ai suivi aucune formation j'ai louer 5 hectares 70 balle je cultive sur 2 hectares j’étais passionné par l'agriculture la bouffe et tout ce qui tourne autour je me suis déclaré profession libéral ( les prostituée ce déclare comme sa des fois ) :

pas de formation pas d'aide pas de pub

faut pas 2 ans pour comprendre comment faire pousser une tomate connaitre les maladies les envahisseur les substrats 2 mois a te documenter sa devrait faire l'affaire ...

je cultive
je récolte
je vend dans les petits marché de bled ou y'a rien
quand j'arrive au marché je change la plaque de mon camion (sa prend deux seconde)
tu donne jamais ton nom

fin de la première année 37 000 euro dans ta poche c'est cadeaux

aucuns contrôle en 5 ans et si quelqu'un viens me faire chier je lui chuchote quelques mots dans l'oreille je te garantit qu'il repars aussi sec y'a un moment faut arrêter de casser les couille aux gens qui veulent travailler pendant que les voyou roule en Porsche Cayenne le tout c'est de faire de beau produit d’être discret et aimable tu t'affiche pas sur internet tu fais pas de vente chez toi si t'es pas pour la violence et que tu as un problème avec un mec des service du con de Manon tu lui dis " deux petite seconde " tu t’éloigne tu va au café d'a coter et tu attend qu'il parte si il pars pas tu va acheter un pot de moutarde et du vinaigre tu donne 50 euro a un p'tit pour kil lui jette le tout en pleine gueule et qui lui vol les papier kil et en trin de remplir ( le petit tu lui montre l'argent tu le paye après ) !! et pendant kil va a son auto tu remballe et tu te casse!! si sa marche pas tu remballe et tu te casse ( la plaque est fausse ta pas donner ton nom ) !! je sais c'est pas réglementaire mais y'a des gens qui n'ont : ni le temps ( famille a nourrir) ni l'argent (3 enfant a nourrir ) ni l'envi (passer son temps avec des trou du cul qui connaissent tout sur tout ) de faire vos putain de formations !!

t'es pas d'accord c'est ton problème moi j'ai pas ton temps j'ai pas ta vie !

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut