[Eleveurs]les eleveurs demandent plus de liberte pour epandre les fumiers et lisiers

Ouvert par pénélope, 31 janvier 2012

Page 1 sur 1
Mar 31 Jan 2012 11:37 #1

http://www.actu-environnement.com/ae/news/fnpl-derogation-elevage-herbe-14801.php4#xtor=ES-6


 


en gros les 170 unites c'est pas possible a l'heure actuelle


plus aucun eleveur ne peut respecter ses engagements ,et donc les plans d'epandage , et leur exacte transcription sur les cahiers d'enregistrement sont tous faux , d'ou cette remise en question


chez moi , tous les gros eleveurs (viande ou lait )


sont a peu pres a 80 ,100 tonnes fumiers /ha  (ce qui fait par le plus petit bout  300 unites /ha


pourquoi : trop de fumier a epandre (car elevage desormais trop importante par rapport au contexte de la propriete ) parcelles occupées quand il faut epandre les stocks, parcelles trop eloignées , climat incertain , d'ou reperte de temps pour epandre etc etc


ulysse 32

Mar 31 Jan 2012 12:38 #2

www.actu-environnement.com/ae/news/fnpl-derogation-elevage-herbe-14801.php4


 


Nitrates : les producteurs laitiers demandent une dérogation au plafond de 170 Kg/hectare d'azote




La révision de la réglementation "nitrates" va-t-elle dans le sens d'"une remise en cause de l'élevage à l'herbe ?". Telle est la question posée par la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) dans un communiqué daté du 26 janvier 2012 dans lequel elle "demande aux pouvoirs publics une dérogation au plafond de 170 Kg/hectare d'azote issu des effluents d'élevage, pouvant être épandu sur les prairies de l'exploitation". Un dérogation qui est déjà en vigueur "dans de nombreux pays voisins", avance la Fédération.


Plafond incompatible avec l'élevage à l'herbe


Selon la FNPL, la réforme de la réglementation des épandages d'effluents azotés adoptée fin 2012, "risque de fragiliser l'élevage à l'herbe", une situation paradoxale "alors que les élevages les plus herbagés sont reconnus pour leur haute performance environnementale".


Expliquant que "les vaches nourries à l'herbe rejettent plus d'azote que celles alimentées avec d'autre fourrages", la FNPL déplore que "ces nouvelles normes reviennent à dire : « plus un éleveur fait pâturer ses vaches, plus il pollue ! » Ce qui est aberrant".


Par ailleurs, "les nouvelles règles d'épandage privent les éleveurs de leur liberté de décision au sujet de la diversification de leurs cultures" et elles "[augmentent] les contraintes sur des zones qui enregistrent pourtant une nette amélioration de la qualité de l'eau".


Soutien des pouvoirs publics


En juillet, alors que les ministères finalisaient la rédaction des textes modifiant la réglementation "nitrates", la ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciuzko-Morizet estimait elle aussi que la réforme avantage l'élevage hors sol, "ce [qui] n'est pas le but". La ministre envisageait d'ores et déjà de demander à la Commission européenne une dérogation pour l'élevage à l'herbe.


De même, l'Autorité environnementale (AE), dans son évaluation de la réforme, appelait indirectement à une telle dérogation. La nouvelle réglementation "pouvant s'avérer fortement négatif, s'il conduit […] à remettre en cause des élevages à l'herbe", l'AE recommandait "la négociation d'une dérogation communautaire au plafond de 170kg/ha/an pour les élevages à l'herbe".


Reste à savoir si la Commission européenne acceptera une telle dérogation, alors qu'elle a envoyé un avis motivé à la France pour non respect de la directive 91/676/CEE concernant la protection des eaux contre la pollution par les nitrates à partir de sources agricoles. Pour l'instant, la Commission européenne "appelle instamment la France (...) à adopter des mesures plus fermes pour lutter contre la pollution de l'eau causée par les nitrates" et envisage de poursuivre la France la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE).



An douar zo re gozh evit ober goap anezhañ.
Image
Mar 31 Jan 2012 13:15 #3

Pas de souçis Ulysse quleques grands groupes y travaillent et se préparent à la future raréfaction des éléments fertilsants.


http://www.youtube.com/watch?v=hZV19uTJDNY


Contrats de 15 ans avec clause d'exclusivité, possibilté de racheter un engrais organique sec 33 fois le prix du fumier apporté.


 

Lun 27 Fév 2012 22:56 #4

Nitrates


La France traduite devant la Cour de justice européenne


Publié le lundi 27 février 2012 - 16h53


 




Christian Watier

La France est traduite devant la Cour de justice de l'UE « pour n'avoir pas pris les mesures efficaces contre la pollution des eaux par les nitrates », indique un communiqué de la Commission européenne, lundi. Il lui est reproché de n'avoir pas achevé la désignation des zones vulnérables à la pollution par les nitrates, et de ne pas avoir adopté de mesures efficaces pour lutter contre cette pollution dans ces zones.


 


« Les données relatives à la qualité de l'eau montrent que certaines zones de France sont dans les faits vulnérables à la pollution par les nitrates, mais ne sont pas, à l'heure actuelle, désignées comme telles », insiste Bruxelles.


 


Paris avait reçu une mise en garde en octobre 2011, à la suite de quoi la réforme de l'application nationale de la directive nitrates avait été engagée. « Mais la lenteur et l'insuffisance des changements proposés ont conduit la Commission à saisir la Cour de justice de l'UE.


 


Des amendes importantes pourraient être imposées à la France au terme de la procédure.


 


B.L.


"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire" Albert Einstein
mes vaches sont là pour me nourrir, pas pour engraisser l'état

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut