[Eleveurs]Bizarre, aucun forumeur ne parle...

Ouvert par agri72, 17 janvier 2012

Mar 24 Jan 2012 13:52 #41

Boff...non il me semble que cela sera pas terrible. Cette année.

Mar 24 Jan 2012 14:15 #42

 Cet échantillon d'agriculteurs ( et agricultrices ) ne me semble pas représentatif de notre métier 


 Est-ce ainsi que nous voit ( ou veut nous voir ) l'ensemble des Français 


 Je vois une dérive négative ------le grenelle de l'environnement a des effets secondaires ----


 Enfin , les paysages sont toujours magnfiques 

Mar 24 Jan 2012 14:42 #43

[quote=nivelle ]


 Cet échantillon d'agriculteurs ( et agricultrices ) ne me semble pas représentatif de notre métier 


 Est-ce ainsi que nous voit ( ou veut nous voir ) l'ensemble des Français 


 Je vois une dérive négative ------le grenelle de l'environnement a des effets secondaires ----


 Enfin , les paysages sont toujours magnfiques 


[/quote]


C'est de la télé...à mon avis c'est pas mal arrangés...


Cet echantillons oui est représentatif...cela touche du producteur de lait, légumes, fruit, céréale vigne ect ect...


 


Mais l'amour on la provoque aussi... Quand tu en a envie tu trouves 

Mar 24 Jan 2012 14:50 #44

[quote=Whitney]


 


C'est de la télé...à mon avis c'est pas mal arrangés...


[/quote]


Oui, n'oublie pas, ils nous montrent ce que ils ont envie!

Mar 24 Jan 2012 14:53 #45

[quote=mammouth]


 


Oui, n'oublie pas, ils nous montrent ce que ils ont envie!


[/quote]


Pour ^etre plus précise chez un candidat... il aurait demander a changer la couverture du sol.

Mar 24 Jan 2012 21:06 #46

 Dire que les céréales sont représentées 

Mar 24 Jan 2012 22:06 #47

[quote=cim61]


Tiens j'ai regardé hier soir.


Je les trouves bien moi et quelques uns qui habitent dans des coins magnifiques comme le gars du Doubs ou la Corse et l'apiculteur . C'est un peu comme le tour de France en montagne, rien que les paysages cela vaut le coup.


Quand tu passes du Doubs au jeune de L'Aquitaine qui est engraisse toutes sortes de VL cela fait un choc .


 


La palme c'est pour l'éleveuse de chevaux de 56 ans qui recherche un mec "genre homme d'affaire parisien"  et là elle te cite  .... JP Pernault  . Si Moine a regardé .... 


[/quote]


+ 1 avec cim


Pour la grande fan de pernaud, j'ai aussi pensé à moine  j'ai même trouvé qu'elle insistait beaucoup. C'est pas à ce genre d"émission qu'elle va trouver le genre qu'elle cherche.

Mar 14 Fév 2012 12:47 #48

les mayennais veulent faire concurrence à l'amour est dans le pré :







Des étudiants organisent «l'Amour est dans le pré» en Mayenne


Éducation mardi 14 février 2012





 

 

 

 

 

 

 

 


 



Entre un travail contraignant et l'isolement relatif de la campagne, il n'est pas si facile de séduire quand on est éleveur laitier. Alors on s'organise. À Parné-sur-Roc, en Mayenne, une soirée doit aider les agriculteurs célibataires à rencontrer l'âme soeur.


 


Au risque de jouer les rabat-joie en ce jour de la Saint-Valentin, posons ceci : nous ne sommes pas tous égaux devant l'amour. C'est plus facile quand on habite en ville, où il y a des coeurs à prendre. Plus facile aussi quand les obligations professionnelles laissent le temps de chercher et d'entretenir la flamme. À ce jeu-là, les agriculteurs collectionnent les handicaps : ils habitent à la campagne, ne comptent pas leurs heures et vivent au rythme de la ferme.


 


Depuis longtemps, la question passionne les sociologues. Les agriculteurs ne sont pas plus célibataires que les autres, selon une étude du ministère de l'Agriculture (1). D'après les travaux de Christophe Giraud et Jacques Rémy (2), ils ont même de plus en plus tendance à nouer des relations avec des femmes non issues du monde agricole. Et c'est heureux.


 


L'exode rural est principalement féminin


Selon Raul Magni Berton et François Facchini (3), l'exode rural est principalement féminin. À la campagne, il n'y a simplement pas assez de femmes. Le célibat des agriculteurs est une réalité qui touche beaucoup plus les hommes (26 %) que les femmes (10 %). Comme explication, les acteurs de la vie agricole et les syndicats insistent sur « le manque d'attractivité du métier d'agriculteur et de la vie à la campagne ».


 


Pour les chercheurs Christophe Giraud et Jacques Rémy : « Dans les secteurs moins spécialisés, avec un fort travail d'astreinte, comme la production de lait, les hommes ont plus tendance à avoir des conjointes filles d'agriculteurs qui travaillent avec eux. Bref, des collaboratrices dans une vie familiale centrée sur le travail. »


 


C'est gai. En épousant l'éleveur, on épouserait l'élevage, ses week-ends travaillés, la vie dehors et les vêlages qui vous tirent du lit au milieu de la nuit. Pas sûr que les candidates se pressent au portillon. Et le département de la Mayenne, dont les habitants se moquent avec tendresse en disant qu'il compte plus de vaches que d'habitants, serait dans la géographie amoureuse comme un triangle des Bermudes où les sentiments se perdent.


 


Alors, la résistance s'organise. Avec le soutien des Jeunes agriculteurs, des étudiants du lycée agricole de Laval organisent ce soir, dans un gîte de Parné-sur-Roc, près de Laval, une soirée où ces messieurs du monde rural pourront rencontrer des femmes de tous horizons. Pour briser la glace, il y aura des ateliers d'oenologie et de soins du visage, un puzzle collectif, une initiation à la danse.


 


Préjugés risibles


« Le problème des agriculteurs, c'est qu'ils n'ont pas de vacances et peu de sorties, explique Thierry Gandon, l'un des organisateurs. Alors on a voulu provoquer des rencontres. » Certaines inscriptions furent cocasses. « Certains n'osaient pas se renseigner. Au téléphone, ils disaient qu'ils appelaient pour un ami... » Moins drôle, Thierry Gandon a pu constater la belle santé de préjugés risibles. « Un jour, je laissais des prospectus à une coiffeuse. Elle m'a dit cash : 'Mais, ils ne sont pas beaux les agriculteurs'... »


 


Pour faire face, il faut lutter. Patrice Clavreul, célibataire de 28 ans, veut concilier son activité avec une vie sentimentale épanouie. Il élève soixante vaches laitières et quelques taurillons dans le centre de la Mayenne. Il cherche le grand amour. Et vite, car il veut devenir père. Mais il prévient : « Je ne quitterai pas la ferme pour quelqu'un. »


 


Il sait qu'il n'atteindra pas son idéal en claquant des doigts. Il y a un an, il a rompu avec sa compagne, après cinq ans de relation. L'accumulation de contraintes à la ferme n'y a pas été pour rien. Mais il y croit encore : « Aujourd'hui, il y a des moyens pour ne pas être un couple sans arrêt à la ferme. On peut prendre un salarié. »


 


Admettons. Reste à trouver l'âme soeur à Quelaines, un bourg de 2 000 habitants planté dans une plaine bocagère, un peu triste sous la neige fondante. Patrice Clavreul assure qu'il existe « un tissu social avec les clubs de sport ». Mais reconnaît que c'est un peu isolé. Il se bouge en sortant en discothèque à Laval. Il a essayé les sites de rencontre en ligne, multiplié les activités pour garder le contact avec les femmes. Et sera bien sûr à la soirée de Parné-sur-Roc.


 


C'est la Saint-Valentin, on peut bien vendre la mèche. Avis à ces dames: Patrice Clavreul vous préfère grandes, brunes et « pleines de vie ».


 


(1) Les agriculteurs dans la société française, Centre d'études et de prospective du ministère de l'agriculture, 2010.


 


(2) Le choix des conjoints en agriculture, Revue d'études en agriculture et environnement, 2008.


 


(3) Professeur à Sciences Po Grenoble et professeur à la Sorbonne, Tribune du Monde, 24 septembre 2011.


 


Julien LEMAIGNEN.



 







 

Mar 14 Fév 2012 13:39 #49

Oh...c'est mignon tous plein...

Mar 14 Fév 2012 21:15 #50

agri t'es en retard et emmène ton frère 

Mar 14 Fév 2012 21:38 #51

... moi aujourd'hui j'ai fait des économies

Mar 14 Fév 2012 21:43 #52

[quote=agriculteur72]


... moi aujourd'hui j'ai fait des économies


[/quote]


.... Si tu offres les 364 autres jours de l'année.....on dira rien....

Jeu 16 Fév 2012 10:44 #53
sur le site agrilearning.com, ils écrivent sur la vie de couple. plûtôt sans tabou.
Jeu 16 Fév 2012 10:56 #54

www.agrilearning.com/


Complété le 16/02/2012 à 10:57 :

Le à Jamel a encore sévi.

An douar zo re gozh evit ober goap anezhañ.
Image
Image
Jeu 16 Fév 2012 20:58 #56

[quote=@lm]


www.agrilearning.com/




Complété le 16/02/2012 à 10:57 :


Le à Jamel a encore sévi.


[/quote]


L'innocent avait besoin d'une bonne coupe. Indolore !

Jeu 16 Fév 2012 21:13 #57

http://www.agrilearning.com/page-149-les-benefices-d-une-vie-sexuelle-active-et-epanouie.html


Voici le secret des centenaires


 

Dim 19 Fév 2012 13:17 #58

Le Maire fan de l'Amour dans le Pré recevra les candidats


| 2 Commentaires


Logo Amour dans le pré.png {13296501077010}Ils seront les invités d'honneur de la soirée Agrilounge qui se déroulera mercredi 29 février porte de Versailles à Paris. A cette occasion, une exposition de photographies qui leur est consacrée sera inaugurée. Auparavant, ils auront passé la journée au Salon de l'Agriculture à la découverte des différents exposants. Ils déjeuneront avec les artisans bouchers sur leur stand Planète Viande. {13296501077011}.



Lors de la saison 6 il avait une préférence pour Jean-Claude.


 Les contrats de mariage , la nouvelle prioritée de BLM

Dim 19 Fév 2012 13:35 #59

Et Carla qui s'en mêle ! Ca va  faire plaisir à mono , elle vous aime et le dit ! ils sont mimi ces agris ...


 


 


Apparemment, les communicants du président-  candidat lui ont plutôt conseillé de choisir des émissions « grand public » regardées par un fort pourcentage d’électrices potentielles. Carla, d’ailleurs, ne semble pas avoir eu à se forcer. Plus belle la vie est sa préférée. Mais elle aime aussi  L’Amour est dans le Pré - une émission qu’elle trouve « absolument fabuleuse » ( comme  sont « fabuleuses », selon elle, les idées de son  mari). Elle en apprécie « les situations marrantes (…), le principe de rassembler des gens afin qu’ils puissent trouver l’amour »  et surtout, surtout, le fait  qu’il n’y ait «  pas de compétition »- aucune lutte pour le pouvoir et l’argent !


 

Dim 19 Fév 2012 13:51 #60

L'amour est dans le prés...et à la fois bien et pas bien.


 


Perso....j'adhère pas qu'on puisse trouver sa moitiée comme ca. 1 RDV provoqués et hop ainsi de suite.


Je trouve sa super artificielle...mais temps mieux pour ceux chez qui sa fonctionnés et qu'ils sont heureux.


 


Et le Truc avec Bruno le Maire ci dessus, j'accèpte pas trop.....les candidats ne sont pas des bêtes de zoo. Ce sont des humains comme tous le monde. Et une blessure intérieur du a une cote de popularitée  fait mal....très mal....


 


Mr. Le Maire....c'est ca l'agricultture aujourd'hui...vous avez besoin de quelque pauvre agriculteurs en cherche d'âme soeur pour vous prendre une cote de popularitée.....au salon...


C'est bien bien petit. . . .

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut