[OGM]Mensonge ici Vérité au delà

Ouvert par bocaorne, 06 décembre 2011

Ven 16 Mar 2018 23:43 #721
trouspinette a écrit:

Du même auteur journaliste spécialiste émérite du ''climat'' qui s'il n'est en rien expert en génétique , est parfois lucide. Le problème de la phobie des OGM résiderait selon lui bien plus du coté de Monsanto que chez les ONG, les Bios, les Scientifiques décérébrés et les journalistes serviles .
=======http://www.marklynas.org/2015/05/monsanto-makes-the-wrong-choice-again/
Monsanto fait le mauvais choix - encore une fois
Mark Lynas 20 mai 2015 46 commentaires

Mais á quoi joue Monsanto ? ...le problème que nous avons aujourd'hui est que c'est Monsanto l'obstacle- la réputation terrible que Monsanto a réussi à obtenir - á l'instar d'un Tchernobyl ou d'Union Carbide - ne fait pas qu'empêcher le déploiement de cultures GM à grande échelle en Europe et en Amérique du Nord, elle affecte potentiellement des innovations aussi nécessaires que le manioc résistant au virus et la banane résistante au flétrissement en Afrique de l'Est , qui sont toutes deux combattues par des activistes anti-Monsanto.

De même, au Bangladesh, où le projet Bt brinjal a obtenu des résultats très satisfaisants en matière de réduction des pesticides et d'augmentation de la productivité, les attitudes anti-Monsanto sont probablement le problème le plus important: l'utilisation du trait Bt le Monsanto détesté. (Et je suis apparemment le cavalier de Troie!)

Je crois que la biotechnologie est trop importante pour l'avenir de l'agriculture mondiale, en particulier dans les pays en développement, pour que son avenir soit réduit à cause de cette myopie de sorcières toxiques combinées à l'hystérie publique. Oui, le mouvement écologiste fait obstacle à la technologie des OGM, mais Monsanto aussi, à en juger par ses performances lamentables actuelles.
Lun 19 Mar 2018 13:46 #722
C'est le point de vue de monsieur Lynas en 2015 quand Monsanto a voulu prendre le contrôle de Syngenta et donc restructurer la future entreprise.
Pour lui, Monsanto doit abandonner les produits phytos et se débarrrasser de son produit "Roundup" afin de se concentrer que sur sa division biotechnologie/semences.Monsieur Lynas pense que l'image de Monsanto serait ainsi améliorée.
Lun 19 Mar 2018 16:38 #724
trouspinette a écrit:
C'est le point de vue de monsieur Lynas en 2015 quand Monsanto a voulu prendre le contrôle de Syngenta et donc restructurer la future entreprise.
Pour lui, Monsanto doit abandonner les produits phytos et se débarrrasser de son produit "Roundup" afin de se concentrer que sur sa division biotechnologie/semences.Monsieur Lynas pense que l'image de Monsanto serait ainsi améliorée.
Si Lynas était bien conscient de l'impact désastreux sur le climat de la chimio culture, en 2015 les ''experts financiers'' de Monsanto avaient eux très bien capté le potentiel d'augmentation drastique des phyto-chimiques de Syngenta sur leurs cultures OGM RR et BT envahis d'herbes et d'insectes résistants.
Si le deal avec Syngenta n'a pas eu lieu c'est quand même au final la chimie qui á racheté les OGM; á n'en point douter le numéro un de la chimie Bayer a aligné les Milliards de $$$ par philanthropie puisque les OGM de Monsanto sont supposés éliminer l'usage de ses chères molécules.
CQFD , ou quand le réalisme de la vérité vraie financière s'assied cyniquement sur les mensonges mercantiles du marketing industriel des OGMs.
Lun 19 Mar 2018 20:28 #725
Miloux11 a écrit:
trouspinette a écrit:
C'est le point de vue de monsieur Lynas en 2015 quand Monsanto a voulu prendre le contrôle de Syngenta et donc restructurer la future entreprise.
Pour lui, Monsanto doit abandonner les produits phytos et se débarrrasser de son produit "Roundup" afin de se concentrer que sur sa division biotechnologie/semences.Monsieur Lynas pense que l'image de Monsanto serait ainsi améliorée.

Si Lynas était bien conscient de l'impact désastreux sur le climat de la chimio culture,
>>>Les agriculteurs Conv et "bio" utilisent des produits chimiques pour protéger leurs cultures et font donc de la "chimio culture" (sic).C'est bien ça ?

en 2015 les ''experts financiers'' de Monsanto avaient eux très bien capté le potentiel d'augmentation drastique des phyto-chimiques de Syngenta sur leurs cultures OGM RR et BT envahis d'herbes et d'insectes résistants.
>>>Encore une fois, les phénomènes de résistance sont connus depuis longtemps, bien avant la mise en culture de PGM.

Si le deal avec Syngenta n'a pas eu lieu c'est quand même au final la chimie qui á racheté les OGM; á n'en point douter le numéro un de la chimie Bayer a aligné les Milliards de $$$ par philanthropie puisque les OGM de Monsanto sont supposés éliminer l'usage de ses chères molécules.
>>>Cela est en fin de compte logique qu'un rapprochement/rachat se fasse entre des entreprises du même secteur d'activité et surtout, je me contrefiche de savoir que Bayer ou un autre a racheté Monsanto car cela ne change rien du tout au fait important.L'outil transgenèse a son utilité pour améliorer les plantes cultivées.
Il est évident que la transgenèse est utilisée pour obtenir des PGM afin de limiter l'utilisation des produits phytos.
Comme par exemple:https://www.eurekalert.org/pub_releases/2018-03/uom-fyo030718.php

CQFD , ou quand le réalisme de la vérité vraie financière s'assied cyniquement sur les mensonges mercantiles du marketing industriel des OGMs.
>>>Le souci est que vous avez oublié de citer ces mensonges.
Alors quels sont ils ces mensonges selon vous ?
Ven 20 Avr 2018 17:07 #727
OGM - Mensonges et vérités
https://www.arte.tv/fr/videos/057483-000-A/ogm-mensonges-et-verites/
La controverse entre pro-OGM (organismes génétiquement modifiés) et anti-OGM rend le débat passionnel et parfois incompréhensible. Ce tour d'horizon mondial démêle le vrai du faux, preuves scientifiques à l'appui.

Depuis plus de vingt ans, les OGM (organismes génétiquement modifiés), en particulier les plantes, ne cessent de s’étendre sur la planète, dans le but d’améliorer les rendements de soja, maïs, coton, colza, riz, etc. Dix pays, sur les vingt-huit qui en cultivent, représentent, à eux seuls, 98 % de la superficie mondiale des cultures transgéniques – soit 11 % des terres cultivées –, essentiellement sur le continent américain, le sous-continent indien et en Chine. Aux États-Unis, où les premières plantations de soja transgénique ont été introduites en 1996, les OGM représentent environ 90 % des cultures de soja, de maïs et de coton. Selon leurs défenseurs, ils sont indispensables pour répondre aux besoins d’une population en forte croissance. C’est l’argument du géant du secteur, le semencier américain Monsanto, qui produit aussi le célèbre Roundup, un herbicide total dont la substance active, le glyphosate, épargne les plantes OGM.

Thriller politico-scientifique
Depuis leur introduction, les OGM sont aussi l’objet d’une très forte contestation. En Europe notamment, l’opinion publique, dans sa grande majorité, en refuse l’exploitation. Partout dans le monde, des citoyens s’inquiètent des risques qu’ils entraînent, non seulement pour l’environnement mais aussi pour la santé, avec notamment l’utilisation massive de pesticides résultant de l’émergence de "super insectes" et de "super mauvaises herbes" ultrarésistants. Ils dénoncent aussi l’emprise des géants des semences et des pesticides, comme Monsanto, dont l’Afrique est devenue le laboratoire à ciel ouvert. Pollué par des arguments mensongers, qui ne relèvent de la science qu’en apparence, le débat passionnel entre pro et anti-OGM empêche de démêler le vrai du faux. Tourné dans onze pays et sur quatre continents, ce documentaire s’emploie ainsi avec succès à explorer l’ensemble des enjeux liés aux plantes et animaux transgéniques, tant dans le champ de la santé que dans celui de l’environnement et de la biodiversité. Véritable thriller politico-scientifique, captivant de bout en bout, il part à la rencontre des acteurs et des témoins de l’avancée des cultures génétiquement modifiées, interrogeant ceux qui en étudient les effets dans les laboratoires, ainsi que les fabricants d’OGM, dont les portes restent le plus souvent closes.
Mar 1 Mai 2018 12:04 #728
Miloux11 a écrit:
OGM - Mensonges et vérités
https://www.arte.tv/fr/videos/057483-000-A/ogm-mensonges-et-verites/
La controverse entre pro-OGM (organismes génétiquement modifiés) et anti-OGM rend le débat passionnel et parfois incompréhensible.
>>>En effet !

Ce tour d'horizon mondial démêle le vrai du faux, preuves scientifiques à l'appui.

>>>Intéressant.

Depuis plus de vingt ans, les OGM (organismes génétiquement modifiés), en particulier les plantes, ne cessent de s’étendre sur la planète, dans le but d’améliorer les rendements de soja, maïs, coton, colza, riz, etc.
>>>En réalité.
Améliorer/préserver le potentiel en limitant les pertes initiées par des ravageurs, des bioagresseurs et des stress abiotiques.

Dix pays, sur les vingt-huit qui en cultivent, représentent, à eux seuls, 98 % de la superficie mondiale des cultures transgéniques – soit 11 % des terres cultivées –, essentiellement sur le continent américain, le sous-continent indien et en Chine. Aux États-Unis, où les premières plantations de soja transgénique ont été introduites en 1996, les OGM représentent environ 90 % des cultures de soja, de maïs et de coton. Selon leurs défenseurs, ils sont indispensables pour répondre aux besoins d’une population en forte croissance. C’est l’argument du géant du secteur, le semencier américain Monsanto, qui produit aussi le célèbre Roundup, un herbicide total dont la substance active, le glyphosate, épargne les plantes OGM.
>>>En réalité.
Le seul argument valable est:
Des agriculteurs cultivent des PGM sans avoir l'intention de les abandonner.Cela est donc la preuve que celles-ci répondent à un souhait technico-économique.Bref, ils sont satisfaits.

Thriller politico-scientifique
Depuis leur introduction, les OGM sont aussi l’objet d’une très forte contestation.
>>>C'est une évidence.

En Europe notamment, l’opinion publique, dans sa grande majorité, en refuse l’exploitation.
>>>En effet celle-ci est très facilement manipulable par les marchands de peur.De plus, la faible culture scientifique des européens semble favoriser cette posture de refus.

Partout dans le monde, des citoyens s’inquiètent des risques qu’ils entraînent, non seulement pour l’environnement mais aussi pour la santé,
>>>Quels risques ?

avec notamment l’utilisation massive de pesticides
>>>C'est faux, les PGM permettent justement de réduire l'utilisation de pesticides.

résultant de l’émergence de "super insectes" et de "super mauvaises herbes" ultrarésistants.
>>>Ouf ! ce genre d'ânerie (PGM = adventices résistantes) destinée aux ignares volontaires n'a pas été oublié.

Ils dénoncent aussi l’emprise des géants des semences et des pesticides, comme Monsanto,
>>>Oui Monsanto est le bouc émissaire des vilains marchands qu'ils veulent faire du profit et tuer tout le monde. Berk !

dont l’Afrique est devenue le laboratoire à ciel ouvert.
>>>Sans blague ? Sont pas encore tous morts les africains ?

Pollué par des arguments mensongers, qui ne relèvent de la science qu’en apparence,
>>>Lesquels ?

le débat passionnel entre pro et anti-OGM empêche de démêler le vrai du faux.
>>>Et bien justement non !

Tourné dans onze pays et sur quatre continents, ce documentaire s’emploie ainsi avec succès à explorer l’ensemble des enjeux liés aux plantes et animaux transgéniques, tant dans le champ de la santé que dans celui de l’environnement et de la biodiversité.
>>>Intéressant tournage.

Véritable thriller politico-scientifique, captivant de bout en bout, il part à la rencontre des acteurs et des témoins de l’avancée des cultures génétiquement modifiées, interrogeant ceux qui en étudient les effets dans les laboratoires, ainsi que les fabricants d’OGM, dont les portes restent le plus souvent closes.
>>>Au sujet des "effets" décrétés.
"Profilage à grande échelle des métabolites.

Dans le cadre du programme français RiskOGM, ce projet a utilisé une approche métabolomique pour caractériser les changements de composition des grains de maïs et des aliments dérivés pour deux événements transgéniques, l'un impliquant une toxine Bt conférant une résistance à des insectes, et l'autre une tolérance à l’herbicide glyphosate. Les modifications de composition potentielles induites par l'utilisation du glyphosate sur la lignée transgénique ont aussi été étudiées.

La majorité des différences statistiquement significatives dans la composition des grains pourrait être attribuée à l'effet combiné du fond génétique de la variété et de l'environnement, et non pas à la transgènese. En comparaison, les effets du transgène et du glyphosate sont restés limités.

La publication :

Bernillon, S., Maucourt, M., Deborde, C. et al. Metabolomics (2018). Characterization of GMO or glyphosate effects on the composition of maize grain and maize-based diet for rat feeding. Metabolomics, March 2018.

https://link.springer.com/article/10.10 ... 018-1329-9



Financement à grande échelle d'un projet de ré-évaluation du maïs NK603 (NB. Celui mis en cause par Séralini et coll. en 2012).

Les résultats et conclusions du projet européen GMP Two Year Safety Testing” (G-TwYST) qui a duré d'avril 2014 à avril 2018 :

-Aucun risque potentiel n'a été identifié au cours de la caractérisation moléculaire initiale ou dans les analyses compositionnelles, phénotypiques et / ou agronomiques de NK603. Les données de G-TwYST issues d'études sur des animaux à 90 jours et à long terme n'ont pas non plus identifié de risques potentiels et confirment donc le résultat des analyses initiales (réalisées par Monsanto et évaluées par l’EFSA en 2003).

Il ne sert à rien d'utiliser des études d'alimentation à long terme qui sont coûteuses et ne donnent pas de nouvelles données.

-Les tests sur les fonctions immunitaires se sont également révélés négatifs : le maïs transgénique NK603 n'a pas affecté les fonctions immunitaires testées dans deux études.

-Aucun effet détecté sur la cancérogénicité

Une étude combinée de toxicité chronique et de cancérogénicité avec le maïs GM NK603 à un taux d'inclusion de 33% dans l'alimentation a été réalisée. Aucun effet toxicologiquement pertinent lié au maïs OGM NK603 ou au maïs OGM NK603 traité avec Roundup n'a été observé.

https://www.g-twyst.eu/files/Conclusion ... -draft.pdf

Ce projet a été financé pour des raisons politiques, suite à la campagne de 2012 contre ce maïs, et bien que la publication ait été ensuite retirée. Il confirme l'évaluation réalisée dans le cadre réglementaire de la demande de mise sur le marché et infirme les allégations de Séralini et coll.



Impacts des OGM, une méta-analyse sur 21 ans.

Impact of genetically engineered maize on agronomic, environmental and toxicological traits: a meta-analysis of 21 years of field data, E. Pellegrino et coll., Scientific Reports volume 8, Article number: 3113 (2018)

https://www.nature.com/articles/s41598-018-21284-2

Commentaires en Français:

http://seppi.over-blog.com/2018/03/impa ... alyse.html"


Source:
http://www.marcel-kuntz-ogm.fr
Sam 2 Juin 2018 11:24 #735
Les grands médias (papiers, TV, Radios) vont ils diffuser cette info afin de rétablir la vérité concernant ces Maïs GM ?
"Trois expertises française et européennes invalident les résultats et conclusions de l’étude de GE Seralini sur les maïs OGM"
http://www.agglotv.com/?p=49706
Lun 4 Juin 2018 19:32 #736
Jeu 7 Juin 2018 20:43 #740
trouspinette a écrit:

Fascinant de voir comment une boite comme Monsanto qui aurait pu devenir le Microsoft ou Google de la Bio-Technologie á flingué la poule aux oeufs d'or en décrédibilisant totalement une technologie extraordinaire par opportunisme á court terme arrogance et manque total de vision stratégique. :gene

Donc, voici une technologie, approuvée par pratiquement toutes les organisations scientifiques crédibles dans le monde, plus de 100 lauréats du prix Nobel, qui est importante pour nourrir une population humaine croissante face au changement climatique, et Fage Yogurts la diabolise. Je suppose qu'ils le font simplement pour augmenter les ventes. La fin justifie les moyens je suppose.

La Bio-Technologie de Monsanto va finir á la casse des grands goufres industriels et en ''cas d'école'' dans les business school du monde entier ...faute de nourrir la planète.

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut