Accueil   Grandes cultures   Forum Grandes Cultures  

[OGM]Mensonge ici Vérité au delà

Ouvert par bocaorne, 06 décembre 2011

Mar 11 Oct 2016 22:42
Bayer se défend de vouloir introduire les OGM en Europe
Le chimiste allemand Bayer s'est défendu aujourd’hui de vouloir utiliser le rachat en cours de l'américain Monsanto pour pousser à l'introduction des OGM en Europe, selon les propos de son patron Werner Baumann.

"C'est clair: nous ne voulons pas racheter Monsanto pour instaurer les plantes génétiquement modifiées en Europe", a assuré Werner Baumann dans un entretien au quotidien Süddeutsche Zeitung. "Certains disent qu'avec la réputation dont nous bénéficions en Europe, cela serait peut-être plus facile que pour Monsanto. Mais il n'est pas question de cela. Si les politiques et la société ne veulent pas de semences OGM, alors nous l'acceptons", a poursuivi le responsable de Bayer, qui a mis quelque 60 milliards d'euros (plus de 65 milliards de francs) sur la table pour mettre la main sur Monsanto.

Werner Baumann reconnaît toutefois être "sur le fond d'un autre avis". "Il y a vingt ans, quand c'était nouveau et que nous n'avions aucune expérience, il était justifié d'être sceptique, mais aujourd'hui c'est différent", affirme-t- il, ajoutant ne voir "aucun indice" que les OGM ne sont "pas sûrs" ou comportent "des risques pour l'environnement". La fusion de Bayer et Monsanto, qui doit encore recevoir le feu vert des autorités de la concurrence, est fortement décrié par certains agriculteurs, politiques et défenseurs de l'environnement, certains la décrivant comme "un mariage noué en enfer".

Outre la question des OGM, les deux groupes ont chacun à gérer aussi la mauvaise réputation de certains de leurs pesticides, ceux dits "tueurs d'abeilles" pour Bayer et, pour Monsanto, le Roundup (glyphosate), dont les effets sur la santé humaine sont controversés.
ATS-AGIR, 10 octobre 2016
Mar 11 Oct 2016 23:10
pas francs mais dollards

c'est d'avantage maitrisable quand c'est européen
Mer 12 Oct 2016 10:00
tacyst a écrit:

:pouce
A l'évidence le prof et l'agro-industrie ne mettent pas les mensonges dans la même boite et les vérités dans la même urne que les enquêteurs du reportage. Faute d'avoir un Xiéme débat contradictoire on á la version bien étayée des fervents partisans de l'utilisation différente de la science et d'une nouvelle voie pour le futur de l'agriculture environnementalement ''friendly''
Mer 12 Oct 2016 19:16
Miloux11 a écrit:
tacyst a écrit:

:pouce
A l'évidence le prof et l'agro-industrie ne mettent pas les mensonges dans la même boite et les vérités dans la même urne que les enquêteurs du reportage.
>>>Comme d'habitude faute de mieux vous écrivez encore n'importe quoi pour satisfaire votre blocage ad hominem.Je ne suis pas professeur.
Au fait et pour rester sur lr contenu afin de justifier votre opposition à un outil d'amélioration des plantes cultivées afin d'obtenir une PGM.Si vous avez remarqué des mensonges vs ces vérités.Quels sont ils et quelles sont elles ?

Faute d'avoir un Xiéme débat contradictoire on á la version bien étayée des fervents partisans de l'utilisation différente de la science et d'une nouvelle voie pour le futur de l'agriculture environnementalement ''friendly''
>>>C'est mignon par défaut mais comme toujours c'est surtout vide d'argument étayé pouvant justifier une opposition rationnelle à un outil d'amélioration des plantes cultivées afin d'obtenir une PGM.
Jeu 13 Oct 2016 10:25
Mais vous fantasmez professeur je ne suis ni journaliste ni activiste, je n'ai pas d'opposition á justifier.
Je me contente de suivre vos bons conseils de lectures et de visionner le reportage que vous nous recommandez si chaleureusement.
Maintenant en en tant que cultivateur de plantes, jardinier, consommateur et père de famille j'ai tendance á penser que l'agronomie, la science appliquée, les synergies en bonne entente avec la nature le respect des personnes plutót que du pognon donnent plus de perspective á notre futur que le modèle agro-industriel obsolète auquel vous vous accrochez.
C'est mon opinion rationnellement personnelle nourrie par mon expérience et mes pauvres neurones obscurcis par la propagande perfide des anti-tout mais heureusement éclairés par la vérité vraie de la franche Trouspi-connexion.
Jeu 13 Oct 2016 13:17
Miloux11 a écrit:
Mais vous fantasmez professeur je ne suis ni journaliste ni activiste, je n'ai pas sans d'opposition á justifier.
>>>Faute de mieux et afin de satisfaire votre blocage ad hominem vous écrivez comme toujours de façon répétitive n'importe quoi.Je ne suis pas professeur.
Après avoir déchiffré votre phrase.Donc vos commentaires sur ce sujet sont bien par défaut sans aucun fondement comme ceux des militants anti-agriculture Conv et anti-OGM.

Je me contente de suivre vos bons conseils de lectures et de visionner le reportage que vous nous recommandez si chaleureusement.
>>>Vous fantasmez et écrivez encore n'importe quoi.
Je ne vous demande pas de suivre des bons conseils "vos bons conseils"(sic) et je ne vous recommande rien.Vous êtes seul responsable de vos choix de lecture sur ce forum et sans surprise vous avez aussi énormément de mal à l'assumer.

Maintenant en en tant que cultivateur de plantes, jardinier, consommateur et père de famille j'ai tendance á penser que l'agronomie, la science appliquée, les synergies en bonne entente avec la nature le respect des personnes plutót que du pognon donnent plus de perspective á notre futur que le modèle agro-industriel obsolète auquel vous vous accrochez.
>>>Votre "tendance à penser" (sic) n'est pas un argument d'autorité qui puisse justifier une opposition arbitraire à un outil d'amélioration des plantes cultivées afin d'obtenir des PGM destinée à être cultivée dans un endroit spécifiquement dédié comme le sont d'ailleurs toutes les autres plantes cultivées.
Aussi, je m'accroche uniquement à la réalité des faits concernant en l'occurrence les allégations mensongères vs vérités sur les PGM et surtout pas à une "histoire échappatoire" d'un modèle X ou Y afin d'alimenter faute de mieux et par défaut des débats "rosado-verdâtres" qui font bien n'ayant aucun rapport avec un outil d'amélioration des plantes cultivées.

Concrètement et point par point selon vos écrits:
-l'agronomie(sic).
Quel est le/votre problème avec un outil d'amélioration des plantes cultivées (la transgenèse) afin d'obtenir une PGM destinée à être cultivée dans un endroit spécifiquement dédié et l'agronomie ?
-la science appliquée(sic).
Quel est le/votre problème avec un outil d'amélioration des plantes cultivées (la transgenèse) afin d'obtenir une PGM destinée à être cultivée dans un endroit spécifiquement dédié et celle-ci ?
-les synergies en bonne entente avec la nature(sic).
Quel est le/votre problème avec un outil d'amélioration des plantes cultivées (la transgenèse) afin d'obtenir une PGM destinée à être cultivée dans un endroit spécifiquement dédié surtout pas naturel et celles-ci ?
-le respect des personnes plutót que du pognon (sic).
Quel est le/votre problème avec un outil d'amélioration des plantes cultivées (la transgenèse) afin d'obtenir une PGM destinée à être cultivée dans un endroit spécifiquement dédié et celui-ci ?
-donnent plus de perspective á notre futur que le modèle agro-industriel obsolète auquel vous vous accrochez(sic).
Quel est le/votre problème avec un outil d'amélioration des plantes cultivées (la transgenèse) afin d'obtenir une PGM destinée à être cultivée dans un endroit spécifiquement dédié et celui-ci ?

C'est mon opinion rationnellement personnelle nourrie par mon expérience et mes pauvres neurones obscurcis par la propagande perfide des anti-tout mais heureusement éclairés par la vérité vraie de la franche Trouspi-connexion.
>>>Une opinion même si faute de mieux celle-ci est accompagnée d'une touche ad hominem qui chez vous se doit d'être obligatoire n'est pas une explication suffisante pouvant justifier une opposition rationnelle à un outil d'amélioration des plantes cultivées afin d'obtenir une PGM destinée à être cultivée dans un endroit spécifiquement dédié comme le sont d'ailleurs toutes les autres plantes cultivées.
Jeu 13 Oct 2016 13:43
trouspinette a écrit:
Miloux11 a écrit:
tacyst a écrit:

:pouce
A l'évidence le prof et l'agro-industrie ne mettent pas les mensonges dans la même boite et les vérités dans la même urne que les enquêteurs du reportage.
>>>Comme d'habitude faute de mieux vous écrivez encore n'importe quoi pour satisfaire votre blocage ad hominem.Je ne suis pas professeur.
Au fait et pour rester sur lr contenu afin de justifier votre opposition à un outil d'amélioration des plantes cultivées afin d'obtenir une PGM.Si vous avez remarqué des mensonges vs ces vérités.Quels sont ils et quelles sont elles ?

Faute d'avoir un Xiéme débat contradictoire on á la version bien étayée des fervents partisans de l'utilisation différente de la science et d'une nouvelle voie pour le futur de l'agriculture environnementalement ''friendly''
>>>C'est mignon par défaut mais comme toujours c'est surtout vide d'argument étayé pouvant justifier une opposition rationnelle à un outil d'amélioration des plantes cultivées afin d'obtenir une PGM.



On aurait apprécié une réponse plus circonstanciée de vôtre part au reportage très précis diffusé par Arté
Jeu 13 Oct 2016 19:17
@tacyst

Si vous êtes courageux vous pouvez lire le contenu des sujets de ce topic et retrouver facilement le contenu de ce reportage.Et pour vous aider car cela semble nécessaire, je partage totalement les commentaires circonstanciés contenus dans ce lien: http://seppi.over-blog.com/2016/10/arte ... rites.html
Autrement pour le fun;
Par exemple il y a cela d'amusant qui fait que ce reportage à charge n'est pas sérieux et est surtout destiné à rouler les gens dans la farine.
Désolé mais oser prendre comme référence monsieur Séralini "http://future.arte.tv/fr/ogm/quelle-science-se-fier-monsanto-et-laffaire-seralini" pour justifier une opposition rationnelle aux PGM relève du comique et n'est pas du tout sérieux.En réalité, en plus de Monsanto il a été discrédité par l'ensemble des instances mondiales de sécurité sanitaire.

Et aussi, prendre comme référence monsieur Ignacio Chapela "http://future.arte.tv/fr/ogm/ogm-et-contamination-un-risque-pour-la-biodiversite" un chercheur de Berkeley qui a prétendu en 2001 que du maïs GM US cultivé au Mexique avait contaminé des variétés locales et avait in fine provoqué une baisse de la diversité variétale (biodiversité variétale)-https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11734853 n'est toujours pas sérieux.
Les conclusions arbitraires et surtout partisanes de la recherche de monsieur Chapela ont été à juste titre contestées et démontées par la communauté scientifique et sa publication a été retirée de la revue "Nature".
D'ailleurs, Bellon et Berthaud dans une étude publiée en mars 2004 dans "Plant Physiology" ont démontré que si il y avait une baisse de la diversité variétale du maïs au Mexique ce n'était pas dû à la présence de maïs GM mais dû à des causes socio-économiques. http://www.plantphysiol.org/content/134/3/883.full
La recherche partisane de monsieur Chapela est aussi évoquée ici:
"ANALYSE de l'avis sur la dissémination du MON810 sur le territoire français du comité de préfiguration d’une haute autorité sur les organismes génétiquement modifiés"-Page 6.
http://www.pseudo-sciences.org/IMG/pdf/ ... N810_w.pdf
Comme monsieur Séralini, monsieur Chapela est souvent utilisé par les journalistes militants favorables à la mouvance anti-OGM pour tenter de justifier une opposition aux PGM.Important, ne pas oublier de présenter les choses de façon très anxiogènes afin de bien faire peur à "monsieur tout le monde".
Rien de nouveau à chaque fois que les PGM sont abordées par ces journalistes militants voulant faire de l'audimat. http://imposteurs.over-blog.com/article-18587851.html

Bien sûr ces 2 scientifiques militants sont pour la cause qualifiées de martyrs par la mouvance anti-OGM.
Jeu 13 Oct 2016 20:18
Je conçois parfaitement vos propos mais il me semble qu'une fois de plus vous bifurquiez.
L'enquête du professeur Séralini, si elle est contesté sur le protocole n'en est pas moins reprise par l'U.E pour en valider ou non les résultats
L'OMS, présente dans le reportage n'apporte pas de soutien non plus aux ogm
Le coton Bt, que vous avez déjà cité est quasiment rejeté dans le pays africain où il a été massivement utilisé
Les moustiques ont été supplanté par un système très classique, la vaccination
le blé doré après 25 ans de recherche n'est toujours pas en culture et une simple modification du régime alimentaire/assolement suffirarit à résoudre les carences
la vache jersiaise modifié, n'apporte rien à l'homme si ce n'est qu'elle à l'air d'avoir des problèmes comportementaux
Et quid des autres ogm de seconde génération comme la carotte capable de pousser sur des sols salés?
  • J'aime
  • 1
Ven 14 Oct 2016 13:18
tacyst a écrit:
Je conçois parfaitement vos propos mais il me semble qu'une fois de plus vous bifurquiez.
>>>J'ai "bifurqué" sur 2 personnes (Mrs Séralini et Chapela) qui dans ce reportage sont présentés pour faire autorité.C'est ça ?

L'enquête du professeur Séralini, si elle est contesté sur le protocole n'en est pas moins reprise par l'U.E pour en valider ou non les résultats
>>>Oui l'UE sur le coup a été très magnanime. Reproduire cette étude avec cette fois ci des BPL enfin garanties afin de bien cerner la démarche rigolote de ce scientifique uniquement militant.C'est en fin de compte une très bonne chose pour juger la façon de travailler de monsieur Séralini afin que les citoyens comprennent qu'ils sont roulés dans la farine avec ses "études" anxiogènes.
Pour l'anecdote, je suppose que vous le savez le "projet GRACE" (GMO Risk Assessment and Communication of Evidence), a eu un certain coût:
3 millions de l’Union européenne, 5 millions d’euros sur des fonds publics et 2 millions du gouvernement français.
Vous trouverez les conclusions ici et celles-ci sont sans aucune surprise.
http://cordis.europa.eu/news/rcn/124740_fr.html
Il y a aussi cette récente étude japonaise de très longue durée (10 générations de cailles) intéressante:
http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1 ... 16.1162281

L'OMS, présente dans le reportage n'apporte pas de soutien non plus aux ogm
>>>Ne pas apporter de soutien de façon visible ne signifie pas de fait une opposition à un outil d'amélioration des plantes cultivées quel qu'il soit d'ailleurs.

Le coton Bt, que vous avez déjà cité est quasiment rejeté dans le pays africain où il a été massivement utilisé
>>>Il y a eu un problème variétal au Burkina Faso concernant la longueur des fils.Le transgène codant insecticide lui, n'est pas en cause quant à son efficacité et de surcroit, il n'a aucune influence quant à cette longueur de fil.
Ce problème peut aussi éventuellement survenir avec une variété non GM.

Les moustiques ont été supplanté par un système très classique, la vaccination
>>>Les deux sont concevables.Et avant d'avoir un vaccin efficace avéré, il n'est pas rationnel d'être opposé à une autre solution de lutte fiable sous prétexte qu'elle est liée au génie génétique.Dans ce cas là une opposition est uniquement idéologique.

le blé doré après 25 ans de recherche n'est toujours pas en culture et une simple modification du régime alimentaire/assolement suffirarit à résoudre les carences
>>>Vous n'avez pas fait attention, ce n'est pas du blé mais du riz.Oui et c'est bien dommage pour les populations concernées par l'avitaminose A.
Une simple modification alimentaire (sic) dans des pays où le riz est l'une des premières sources alimentaires est une spécificité de souhait rigolote des anti-OGM propre aux pays riches dans lesquels la nourriture et toujours très abondante.
Pour l'anecdote, à part détruire et vociférer des slogans altermondialistes les ONG de la mouvance anti-OGM n'ont jamais dépensé un sou pour expliquer par exemple à un agriculteur vietnamien qu'il doit lui et son peuple modifier son régime alimentaire et son assolement.Tout un programme !
Voici une liste dans laquelle vous trouverez les pays concernés par l'Av-A et dans lesquels la culture du riz est à l'évidence primordiale .http://www.who.int/vmnis/database/vitam ... ntries/en/

la vache jersiaise modifié, n'apporte rien à l'homme si ce n'est qu'elle à l'air d'avoir des problèmes comportementaux
>>>Désolé mais je ne connais pas la vache jersiaise GM.

Et quid des autres ogm de seconde génération comme la carotte capable de pousser sur des sols salés?
>>>Si cette carotte permet à des populations d'agriculteurs/mara^ichers concernées par un problème de salinité des sols d'en cultiver.Est-ce dérangeant pour quelqu'un et pour le fun surtout si ce quelqu'un est français de cultiver cette carotte dans une zone concernée ?

Ven 14 Oct 2016 14:13
trouspinette a écrit:
tacyst a écrit:
J...
...le blé doré après 25 ans de recherche n'est toujours pas en culture et une simple modification du régime alimentaire/assolement suffirarit à résoudre les carences
>>>Vous n'avez pas fait attention, ce n'est pas du blé mais du riz.Oui et c'est bien dommage pour les populations concernées par l'avitaminose A.
Une simple modification alimentaire (sic) dans des pays où le riz est l'une des premières sources alimentaires est une spécificité de souhait rigolote des anti-OGM propre aux pays riches dans lesquels la nourriture et toujours très abondante.
Pour l'anecdote, à part détruire et vociférer des slogans altermondialistes les ONG de la mouvance anti-OGM n'ont jamais dépensé un sou pour expliquer par exemple à un agriculteur vietnamien qu'il doit lui et son peuple modifier son régime alimentaire et son assolement.Tout un programme !
Voici une liste dans laquelle vous trouverez les pays concernés par l'Av-A et dans lesquels la culture du riz est à l'évidence primordiale .http://www.who.int/vmnis/database/vitam ... ntries/en/
...


Et voilá ! une faute de frappe et tacyst est hors jeux, disqualifié avec les Seralini et Chapela dans la catégorie ''rigolos'', même pas capable d'expliquer aux vietnamiens ce que c'est que la cuisine diététique et leur donner des recettes.
Mais en fait ces gens lá n'aiment que le riz blanc et les nouilles á l'eau ... ils savent pas faire autre chose n'est ce pas Professeur? Le riz doré avec du quetchup Gates, voilá la solution !
En plus ca va économiser un max de papier de réduire á une ligne les menus fleuves des millions de restau Vietnamiens dans le monde.
Quand les stats sont lá, pourquoi perdre son temps á se demander comment ils en sont réduit á faire de la mono culture? ... ce n'est pas un sujet rationnel pour la Trouspi&Co WorldCorp.
Ven 14 Oct 2016 19:27
@Miloux11

Pitoyablement comme toujours vous êtes par défaut encore obligé d'écrire n'importe quoi afin de satisfaire votre blocage ad hominem ainsi que vos lubies anti-agriculture Conv et anti-OGM.
tacyst contrairement à vous n'a pas cette affligeante démarche/attitude comportementale malgré "nos différences" certaines concernant les sujets de ce topic mais pas que.

.................................................................

L'étude frauduleuse de Federico Infascelli a été définitivement rétractée.

http://www.scirp.org/journal/PaperInformation.aspx?PaperID=33017
http://journals.cambridge.org/action/displayFulltext?type=6&fid=10227214&jid=ANM&volumeId=-1&issueId=-1&aid=10227213&bodyId=&membershipNumber=&societyETOCSession=&fulltextType=RN&fileId=S1751731116000409

http://file.scirp.org/pdf/FNS_2013061411054679.pdf
Mer 19 Oct 2016 08:34
Petit manuel du AD HOMINEM authentique qui pour une fois ne sera pas HS, pour plaire au Professeur

http://future.arte.tv/fr/ogm/quelle-science-se-fier-monsanto-et-laffaire-seralini
''En septembre 2012, une étude dirigée par le chercheur Gilles-Éric Séralini remet en cause l’innocuité du maïs transgénique NK603. Il est alors discrédité à la fois personnellement et scientifiquement par Monsanto, qui possède un département de chercheurs qui attaque toute science nuisible à l’entreprise.''
Mer 19 Oct 2016 12:19
Miloux11 a écrit:
Petit manuel du AD HOMINEM authentique qui pour une fois ne sera pas HS, pour plaire au Professeur
>>>>Vous écrivez comme toujours encore n'importe quoi afin de satisfaire votre authentique blocage ad hominem.Je ne suis pas professeur.

http://future.arte.tv/fr/ogm/quelle-science-se-fier-monsanto-et-laffaire-seralini
''En septembre 2012, une étude dirigée par le chercheur Gilles-Éric Séralini remet en cause l’innocuité du maïs transgénique NK603. Il est alors discrédité à la fois personnellement et scientifiquement par Monsanto, qui possède un département de chercheurs qui attaque toute science nuisible à l’entreprise.''
>>>>Monsieur Séralini est sans aucune surprise toujours présenté comme un martyre par les journalistes militants de la mouvance anti-OGM.
Que son travail pseudo-scientifique soit discrédité à tout point de vue à juste titre par le décrété méchant Monsanto n'est pas aussi une surprise.Et heureusement car étant donné le contenu affligeant de cette étude, un manque de réaction aurait été très inquiétant quant à la crédibilité technico- scientifique de cette entreprise concernée par cette farce.
Chose surprenante monsieur Foucart qui devant le fait accompli (à l'époque) n'a pas été avare de reproches (toujours justifiés) à l'égard de Mr Séralini http://www.ecolopedia.fr/?p=1337 oublie de présicer que ce travail uniquement militant a surtout été discrédité par l'ensemble des académies scientifiques nationales et étrangères mais pas que.Donc pas que par Monsanto.Mais bon ce n'est pas le but de ce reportage qui se veut être uniquement à charge à l'égard des obtenteurs de PGM.
Autrement pour la rigolade et cela est son droit, monsieur Séralini soutient (il ne s'en vante pas) aussi "le mouvement Invitation à la vie (IVI), classé en 1995 et 1999 dans la catégorie «sectes guérisseuses pseudo-catholiques» par la commission d’enquête parlementaire sur les sectes".
https://twitter.com/AEGRW/status/785939529110786049/
http://www.ecolopedia.fr/?p=1337
Si la saga Mr Séralini vs son étude militante destinée à rouler les citoyens dans la farine vous intéresse réellement (?), Il y a déjà eu un sujet dédié ici:
topic-259020
Ven 18 Nov 2016 21:38
La CSEC-N favorable à un moratoire illimité sur les OGM
Lors de la discussion par article de la loi sur le génie génétique, la Commission de la science, de l’éducation et de la culture du Conseil national (CSEC-N) s’est exprimée en faveur d’un moratoire illimité sur les OGM. En outre, elle rejette la proposition du Conseil fédéral de créer des dispositions régissant la coexistence entre cultures OGM et non OGM et la création de «zones avec OGM».

À sa séance du 18 novembre, la Commission de la science, de l’éducation et de la culture du Conseil national a poursuivi la discussion par article du projet de modification de la loi sur le génie génétique (16.056). Elle était en-trée en matière sur cet objet en octobre dernier.

Le projet du Conseil fédéral prévoit de prolonger de quatre ans le moratoire sur les organismes génétiquement modifiés (OGM), qui expirera à la fin de l’année 2017. Il entend ainsi permettre une discussion de fond sur les avantages et les inconvénients de l’introduction des OGM et de ses conséquences sur l’économie et l’environnement. Pour la période postérieure à l’échéance du moratoire, il propose que les bases légales actuelles soient complétées par de nouvelles dispositions régissant la coexistence entre cultures OGM et non OGM et la création de «zones avec OGM».

Controversés, ces deux derniers points – qui constituent pourtant la clé de voûte du projet – ont été rejetés par la commission en l’Etat: par 18 voix contre 5 et 2 abstentions, elle a approuvé une proposition visant à ce qu’ils soient biffés du projet. Le principal argument avancé est que l’espace agricole suisse est trop restreint pour qu’une coexistence entre les deux types de cultures puisse être réalisée. La commission souligne toutefois que ce refus ne constitue en rien un obstacle à la recherche. Une minorité souhaite maintenir l’article en question dans le projet.

S’agissant du moratoire, la majorité de la commission veut le prolonger pour une durée illimitée et pas seulement pour quatre ans. Si certains représentants de la majorité s’opposent par principe aux OGM, d’autres préfèrent un moratoire illimité de manière à ne pas devoir se prononcer tous les quatre ans eu égard aux évolutions techniques éventuelles. Une proposition en ce sens a été approuvée par 13 voix contre 9. Une première minorité se rallie à l’avis du Conseil fédéral et une deuxième demande que la mise en circulation d’OGM puisse être autorisée à partir de 2018.

Enfin, la commission a adopté, par 12 voix contre 12 et avec la voix prépondérante de son président, une proposition visant à modifier le droit en vigueur afin que soit introduite, pour des disséminations expérimentales dans des zones particulièrement sécurisées, la possibilité d’une autorisation générale pour une série d’essais avec des organismes génétiquement modifiés. Une minorité souhaite maintenir le droit en vigueur.

Au vote sur l’ensemble, le projet remanié a été adopté par 20 voix contre 3. Le Conseil national se penchera sur cet objet à la session d’hiver 2016.
SP, 18 novembre 2017
Partager cette discussion
Accueil   Grandes cultures   Forum Grandes Cultures  
Revenir en haut