engrais foliaire et secheresse

Ouvert par henri67, 20 mai 2011

Mer 4 Juil 2018 11:50 #41
light83 a écrit:
Chasselas a écrit:
28 mm !!!! :pouce Le meilleur engrais !!!

...et on te le laisse volontiers :hihi :byec :byec


Ça change de l'an passé... :dingue. On arrive à 368 mm depuis le 1er janvier dont 150 mm en janvier et à Genève à 100 km il paraît qu'il y a 900 mm... C'est fou comme c'est local...
Mar 2 Oct 2018 14:35 #42
Chasselas a écrit:
Je vais tenter une alternance de produit, on verra si ça fonctionne.

1) produit verdissant.
2) produit pour faire gonfler les baies

Ce qui m'ennuie c'est que c'est sec et je me demande si le produit pénètre bien. J'ai mis un foliaire le lendemain d'une pluie il y a 2 semaines et l'effet a été impressionnant. C'était 37 litres de répit au milieu de notre stress hydrique modéré constant. Les baies ont pris 20-30 % de plus que les voisins.

Il semble que l'effet vert soit bon pour les racines et que les racines soient importantes pour résister au sec. A voir.

Du reste vous devriez profiter de mettre les foliaires pendant que ça absorbe encore. Vous n'allez quand même pas faire une année de mousson ?


Ça a super bien fonctionné ! Sans arrosage j'avais 25 % de raisin en plus que les vignes irriguées et 50 % de plus que les vignes non irriguées sans foliaire. Bon ce n'est pas un essai scientifique car j'ai aussi fait attention à la concurrence etc. Mais c'était impressionnant.
Mar 2 Oct 2018 20:26 #43
Je te crois volontiers ;)

Ecoute , je suis stupéfait par les mauvais résultats , ici sur mon terroir , du GAG .
Avec mes 3 foliaires , j'en fais plus que la majorité d'entre eux :eusa_think …. des cabernets , des merlots , des pinots , des chardonnays , des viogniers à 5T/ha en GAG :shock:
Mais j'en reviens à mon sentiment profond …. avec les braises qui tombent ici , et 35mm en 4 mois , le GAG n'a pas fait de miracles .
Et ça regarde nos cépages traditionnels avec œil nouveau :eusa_think

Cette année c'était pas facile de positionner les foliaires au bon moment :eusa_think … avec cette pression hallucinante de mildiou . J'avais pas envie de le favoriser .

Je suis très intéressé par ton programme foliaire ;) … il me semble qu'ils sont à des prix bien plus accessibles ( pour nous , pauvres Languedociens ) … je suis preneur de tes infos :pouce

Autre petit détail , important pour moi , qui a fait une différence ici …. je n'ai pas fait le dernier écimage ! Et sur les souches qui avait une belle surface foliaire ( pas raclée au carré ) les raisins n'ont pas souffert ! :eusa_think

On a cru qu'on était en Bourgogne ici :eusa_snooty …. mais ici le soleil brûle ! Noir ou blanc , on en a vu des grappes brûlées ….. c'est un peu con de morfler au final , quand t'as réussi à maîtriser ce mildiou .

Et alors l'effeuillage ici :interr tu y laisserais les raisins que tu veux …. brûlés :eusa_doh
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Mar 2 Oct 2018 21:15 #44
Malgré la pression mildiou, j'ai quand même positionner 3 foliaires accompagné de 2 arrossages au GAG, j'arrive finalement à une récolte pleine (51hls en CDR) voir un peu plus, alors que les copains ici tournent à des moyennes bien basses.
Jusqu'à présent j'utilisais 1 fois du maxi fruit, je ne sais pas si j'avais un retour sur investissement, j'ai donc essayer le programme agronutrition qui est bon marché.
Chasselas, impossible de trouver ton engrais en France, même à l'usine France ils ne connaissent pas ce produit.. Si quelqu'un à un tuyau?
Mer 3 Oct 2018 07:10 #45
Mon petit retour d'expérience ( c'est ma troisième saison) sur le bilan phyto et foliaire.
A préciser : le domaine fait 20 hectares en aop village, nous vinifions au domaine 4 hectares , le reste est vendu en vendange fraiche au négoce. On est en conventionnel ( pour les phytos) , entretien du sol mécanique sur la plus grande partie du domaine ( bineuse et déca) , fumure sol organique 3/3/6 0 1 tonne hectare.
2016 et 2017 vu la météo dans le Vaucluse c'était facile au niveau phyto , donc quand c'est facile c'est pas la que le retour d'expérience est le plus pertinent.
2018: la ca devient intéressant. début traitement fin avril au sillage ( fosethyl/ méthirame) sur 2 tours puis bascule sur fosethyl/ folpel , encadrement floraison avec midicut et almanch , fin de saison phosphite et cuivre.
les cadences ont été ramenées à 8 jours quand il y avait le feu , traitement avec un pneumatique et main de retour tous les 3 rangs.
bilan: 0 mildiou, vigne blindée , une très très belle année.
au niveau foliaire depuis le début de notre activité nous faisons systématiquement un agroleaf total 3 fois à 3 kg ha avant fleur puis agroleaf high K 3 fois à 3 kg ha à partir de de mi veraison .
l'agroleaf n'est pas donné mais super produit et surtout compatible avec le foséthyl.( c'est un des rares)
traitement classique oidium ibs et poudrage
pour info en 2016 et 2017: cadence à 14 jours , un seul folpel, pas d'almanach, un seul midicut
2016 et 2017: 7 tours
2018: 13 tours
voila si notre petite expérience peut aider....
Mer 3 Oct 2018 08:57 #46
bru 84 a écrit:
Mon petit retour d'expérience ( c'est ma troisième saison) sur le bilan phyto et foliaire.
A préciser : le domaine fait 20 hectares en aop village, nous vinifions au domaine 4 hectares , le reste est vendu en vendange fraiche au négoce. On est en conventionnel ( pour les phytos) , entretien du sol mécanique sur la plus grande partie du domaine ( bineuse et déca) , fumure sol organique 3/3/6 0 1 tonne hectare.
2016 et 2017 vu la météo dans le Vaucluse c'était facile au niveau phyto , donc quand c'est facile c'est pas la que le retour d'expérience est le plus pertinent.
2018: la ca devient intéressant. début traitement fin avril au sillage ( fosethyl/ méthirame) sur 2 tours puis bascule sur fosethyl/ folpel , encadrement floraison avec midicut et almanch , fin de saison phosphite et cuivre.
les cadences ont été ramenées à 8 jours quand il y avait le feu , traitement avec un pneumatique et main de retour tous les 3 rangs.
bilan: 0 mildiou, vigne blindée , une très très belle année.
au niveau foliaire depuis le début de notre activité nous faisons systématiquement un agroleaf total 3 fois à 3 kg ha avant fleur puis agroleaf high K 3 fois à 3 kg ha à partir de de mi veraison .
l'agroleaf n'est pas donné mais super produit et surtout compatible avec le foséthyl.( c'est un des rares)
traitement classique oidium ibs et poudrage
pour info en 2016 et 2017: cadence à 14 jours , un seul folpel, pas d'almanach, un seul midicut
2016 et 2017: 7 tours
2018: 13 tours
voila si notre petite expérience peut aider....


interressant tes analyses :pouce je suis passé à l'agroleaf cette année mais c'est la première année alors pour tirer des conclusions c'est pas le moment. J'y ai mis entre 15 et 18kg/ha étalé sur la saison phyto.

Juste une question sur ton exploit: Quels rendements/ha vises-tu? Combien as-tu fais cette année?
Et quel sont tes cépages principaux?
Mer 3 Oct 2018 10:37 #47
Roumegue a écrit:
Je te crois volontiers ;)

Ecoute , je suis stupéfait par les mauvais résultats , ici sur mon terroir , du GAG .
Avec mes 3 foliaires , j'en fais plus que la majorité d'entre eux :eusa_think …. des cabernets , des merlots , des pinots , des chardonnays , des viogniers à 5T/ha en GAG :shock:
Mais j'en reviens à mon sentiment profond …. avec les braises qui tombent ici , et 35mm en 4 mois , le GAG n'a pas fait de miracles .
Et ça regarde nos cépages traditionnels avec œil nouveau :eusa_think

Cette année c'était pas facile de positionner les foliaires au bon moment :eusa_think … avec cette pression hallucinante de mildiou . J'avais pas envie de le favoriser .

Je suis très intéressé par ton programme foliaire ;) … il me semble qu'ils sont à des prix bien plus accessibles ( pour nous , pauvres Languedociens ) … je suis preneur de tes infos :pouce

Autre petit détail , important pour moi , qui a fait une différence ici …. je n'ai pas fait le dernier écimage ! Et sur les souches qui avait une belle surface foliaire ( pas raclée au carré ) les raisins n'ont pas souffert ! :eusa_think

On a cru qu'on était en Bourgogne ici :eusa_snooty …. mais ici le soleil brûle ! Noir ou blanc , on en a vu des grappes brûlées ….. c'est un peu con de morfler au final , quand t'as réussi à maîtriser ce mildiou .

Et alors l'effeuillage ici :interr tu y laisserais les raisins que tu veux …. brûlés :eusa_doh


Ce que j'ai fait est un ensemble de bcp de facteurs favorisant le rendement :

- foliaire (toujours le même avec le phyto et 1x avec Mg)
- glypho sous le rang mais 40% de la surface et non 20 %... L'herbe concurrence. Il faut garder des racines superficielles sous le rang et pour cela il faut garder le dessous des rangs propre ! Si on fait cela il y a des racines de vigne à 3 cm !!! On peut capter les mini pluies de 6 mm ! Ces pluies ne descendent que de 7 cm... Si on a de l'herbe, les racines de vignes commencent à 25 cm. Et on vit sur la réserve hivernale uniquement. Prenez la pelle et vous verrez.
- laisser tout pousser en automne et hiver, ça fait de l'engrais vert au premier glypho en avril.
- demi-dose d'engrais sous le rang, car sous le rang ça compte double : N : 25 P10 K 40 Mg 10 + mini dose de bore. L'engrais est mis après débourrement et la potasse est un sulfate de K pour l'effet pH, idem N avec nitrate d'ammoniaque pour l'effet sur le pH. On a des sols avec des pH de 7.9... La potasse améliore la rétention en eau du sol.
- rognage : au début viser 1 m2 par kg de raisin, cisailler avant fleur et jusqu'au 1er quart (+ 20 % de rendement...). Une surface réduite au début limite la contrainte hydrique. Puis dès que ça stresse il faut rogner très peu à la fois et laisser du feuillage en maturation. Ne pas rogner une vigne stressée car elle perd les apex... On a rogné les côtés et laisser le dessus très haut sur la fin. Si on garde le rapport de 1 m2 pour 1 kg la vigne supporte la charge, mais il faut se baser sur les ceps chargé pour le calcul et pas le rendement moyen. C'est ça le secret ! En pratique cela revient à laisser 1.3 m2 par kg sur le rendement visé. Il faut compter le pourcentage de trous sur vignes faible (bio... :mdr ).
- effeuillage : l'éclairement des bourgeons en juin-juillet influence la récolte de l'an suivant. Essaie sur 100 m2 de faire le côté nord ou est mais au plus tard avant grain de plomb. La peau d'une baie au soleil depuis le début a le double d'épaisseur et résiste au soleil. Si par prudence tu ne fais que le côté nord ou est ça devrait aller non ? Je suis sûr que dans vos bouts de rangs il y a parfois des grappes au soleil et non grillées car au soleil depuis le début. En Suisse on défeuille totalement des Gamay hyper sensible à l'échaudage ! Le secret est qu'on les défeuille à la chute des capuchons. Donc à vérifier par un essai, mais je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas faire un plan nord ou est très tôt dans le Sud. Si on le fait à la main partiellement avec 50 % d'entre-coeurs il n'y a pas photo sur le rendement et nouaison...

Au final, avant vendanges en vert... Sortie entre 28 et 13 tonnes/ha... Je vais me calmer là... :mdr La vigne est à nouveau à fruit... :pouce On a coupé des tonnes par terre avant vendanges. L'an prochain je diminue mon nombre de bois... Ça aussi ça fait une énorme différence...

taille... évidemment Guyot (longue).

Voilà en deux comment je fais pour remettre à fruit la vigne et en vivre. J'ai eu le plein sur tous les quotas et tous les cépages. Donc carton plein. Ça fait du bien après le gel. :vin
Lun 15 Oct 2018 11:12 #48
Je confirme l'intérêt de mon produit... En plus de gagner des tonnes/ha, de mieux résister au sec, j'ai reçu les bulletins de sondage (sucre en Oechslé) et j'ai un gain de 5 % par rapport aux années précédentes ! C'est d'autant plus surprenant d'avoir plus de sucre avec plus de poids... Bon j'ai fait pleins d'autres choses (haie foliaire petite au début qu'on laisse bcp monter en maturation, engrais NPK + bore sous le rang, effeuillage etc). Mais c'est certain que le foliaire aide...

Donc voilà, il ressemble bcp au maxifruit, mais vu qu'il est moins cher et miscible, on peut mettre 2 l/ha souvent et donc ça maximise les effets... J'ai compris qu'il faut favoriser le développement racinaire très tôt pour résister au sec.
Lun 15 Oct 2018 12:11 #49
Tu peux rappeler quel foliaire tu utilise? Marque,appellation commerciale nombre d’unité. Merci
Mar 16 Oct 2018 10:28 #50
loict2006 a écrit:
Tu peux rappeler quel foliaire tu utilise? Marque,appellation commerciale nombre d’unité. Merci


Wuxal profi à 2 l/ha en mélange avec les phytos (ne pas mélanger au phosphonate et Astor, prudence avec Foséthyl et trop de soufre mouillable, par principe faire attention aux produits huileux, donc mettre du SM et pas avec une base d'huile et idem pour le cuivre, tjs des poudres et pas de cuivre liquide).


En règle générale :

Pour les mélanges il faut tjs se méfier du Foséthyl et Astor, bicarbonate de K et soufre. Ensuite il n'y quasiment jamais de problèmes avec les poudres et en plus elles sont moins chers. Les formulations liquides engendrent plus de problèmes et les pires sont tjs les huiles (émulsions; souvent des anti-oïdium).

Le véritable intérêt du Wuxal est qu'on le met avec la bouillie. Dans les faits je n'ai eu aucune brûlure, même à 30 degrés et avec 3 kg de SM + 500 g métal cuivre + anti oïdium huileux mais pas de l'Astor + pénétrant anti-mildiou. Il faut raisonner le foliaire sur des mini-doses en perfusion entre 1 et 2 l/ha, s'il fait frais et que la dose de soufre est inférieur à 5 kg/ha; 2 l/ha. Si on a des doutes sur les brûlure : 1 l/ha ou 1.5 l/ha. Sur l'addition de 6 traitements ça fait qqch même à faible dose. Ne pas traiter pendant la fleur, mais en faire 2-3 juste avant et 2-3 juste après. Comme tous les foliaires il est plus efficace le soir, le matin, après une pluie.

Je testé des mélanges qui devraient brûler, sans brûlure et j'ai constaté qu'il ne brûlait pas. Mais chacun assume ses choix et vu que c'est publique je préfère faire un peu peur et laisser chacun voir jusqu'où on peut aller ou non.

A vos risques et périls ! Mais ce n'est pas un produit à problème (en plus il est mouillant et tampon pH).

(d'autant qu'en Suisse on met entre 3 et 5 kg/ha de soufre et non 10 kg ! Et c'est absolument certain que le soufre fait des brûlure par temps chaud et ensoleillé !)
Mar 16 Oct 2018 21:30 #51
Si quelqu'un d'entre vous trouve un fournisseur en France qui distribue du wuxal je suis preneur! J'ai contacté tous les fournisseurs près de chez moi personne ne connait le produit et le distribue.
Mer 17 Oct 2018 10:00 #52
Jad a écrit:
Si quelqu'un d'entre vous trouve un fournisseur en France qui distribue du wuxal je suis preneur! J'ai contacté tous les fournisseurs près de chez moi personne ne connait le produit et le distribue.


Monopole quand tu nous tiens... :dingue

En Suisse c'est par Maag/Syngenta. Mais rassurez-vous, en Suisse on est les champions pour payer plus cher... C'est rare que ce soit dans ce sens. Il coûte un peu moins de 100 euros les 20 litres.

J'ai mis du Wuxal sous vos conseils car je ne trouvais pas de Maxifruit. C'était le produit le plus proche et avec des trucs en + et tout sous forme absorbable et très sûr au niveau de la miscibilité. C'est un produit de mes grands-parents d'où son prix bas.

Ce qui est peu être le secret avec ces foliaires c'est d'en mettre tout le temps un petit peu... donc ils doivent être miscibles avec les phytos. Mais c'est vrai que certains fonctionnent et d'autres non. Votre problème avec vos sécades c'est que l'absorption devient faible. En tout cas il faut en mettre en début de saison et profiter des rosées s'il y en a.
Mer 17 Oct 2018 12:54 #53
Merci pour tes infos chasselas ! :byec :pouce
Mer 17 Oct 2018 21:15 #54
Chasselas a écrit:
Jad a écrit:
Si quelqu'un d'entre vous trouve un fournisseur en France qui distribue du wuxal je suis preneur! J'ai contacté tous les fournisseurs près de chez moi personne ne connait le produit et le distribue.


Monopole quand tu nous tiens... :dingue

En Suisse c'est par Maag/Syngenta. Mais rassurez-vous, en Suisse on est les champions pour payer plus cher... C'est rare que ce soit dans ce sens. Il coûte un peu moins de 100 euros les 20 litres.

J'ai mis du Wuxal sous vos conseils car je ne trouvais pas de Maxifruit. C'était le produit le plus proche et avec des trucs en + et tout sous forme absorbable et très sûr au niveau de la miscibilité. C'est un produit de mes grands-parents d'où son prix bas.

Ce qui est peu être le secret avec ces foliaires c'est d'en mettre tout le temps un petit peu... donc ils doivent être miscibles avec les phytos. Mais c'est vrai que certains fonctionnent et d'autres non. Votre problème avec vos sécades c'est que l'absorption devient faible. En tout cas il faut en mettre en début de saison et profiter des rosées s'il y en a.




Chaque fournisseur me propose sa marque quand j'ai demandé le tarif du wuxal! Ils sont bons les types...
J'ai appelé Syngenta France la nana m'a dit que ce produit n'existait pas et qu'il était pas dans son fichier, la meilleure..
Le fait d'en mettre un petit peu est sans doute la clé de la réussite comme tu dis, sauf que le maxifruit n'est pas le même prix..

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut