Yoplait fait saliver sur tous les continents, ......sauf ses producteurs.

Ouvert par @lm, 31 janvier 2011

Lun 31 Jan 2011 14:35 #1

marches.lefigaro.fr/news/societes.html


 


Il semblerait bien que sodiaal est irréversiblement perdu la main.

An douar zo re gozh evit ober goap anezhañ.
Image
Lun 31 Jan 2011 14:41 #2

La société verse un mois de salaire de participation à ses équipes et elle vient même de distribuer un dividende à ses actionnaires




comment il apelle ca dairy  ah oui       l or blanc


dire qu on crois des agris qui disent "faut pas que ca remonte trop vite"

Lun 31 Jan 2011 17:31 #3

Ven 4 Fév 2011 07:29 #4

www.ouest-france.fr/actu/economieDet_-Les-pretendants-se-bousculent-autour-de-Yoplait-_3634-1680790_actu.Htm


Complété le 04/02/2011 à 06:36 :

Cc Les Echos

 

04/02/11 | 07:00 | David Barroux

PAR DAVID BARROUX


Yoplait peut-il être chinois ?




Ecrit par


David BARROUX

David BARROUX

Rédacteur en chef

 





Al'heure où s'ouvre le bal des prétendants intéressés par Yoplait, il serait tentant d'en appeler au patriotisme économique du fonds PAI en exigeant que l'ex-bras armé de BNP Paribas dans le « private equity » cède sa part du capital de ce prince du yaourt à un acteur français. Adosser « la petite fleur » à la Vache Qui Rit de Bel ou au camembert Président de Lactalis permettrait théoriquement de créer, derrière Danone, un deuxième acteur tricolore de poids sur le marché du lait fermenté.




Mais le yoghourt est-il à ce point stratégique ? La France a-t-elle besoin de deux champions d'envergure internationale dans ce domaine ? Les pouvoirs publics doivent-ils faire pression sur le vendeur et l'inciter à ne pas vendre au plus offrant si le passeport de ce dernier n'est pas français ?




Yoplait est certes une entreprise très respectable. Mais ce producteur qui pèse deux fois moins que Danone dans le yaourt n'est pas un actif vital pour l'Hexagone. Qu'il reste français serait sans doute une bonne chose. Qu'il ne le soit plus n'en serait pas forcément une mauvaise. Mais pourrait-on aller jusqu'à imaginer qu'il devienne chinois ?




Vouloir à tout prix et par principe que son prochain actionnaire de référence soit français pourrait paradoxalement être contre-productif. Car ce n'est pas en France que Yoplait a besoin d'être plus fort. Ce n'est pas aux Français qu'il faut faire manger plus de yaourts, mais aux Chinois ou aux Sud-Américains. Et quoi de plus utile pour partir à l'assaut d'un marché comme la Chine que de pouvoir s'adosser à un partenaire y disposant d'une expertise domestique. Yoplait et les salariés français qui y travaillent resteront de toutes les façons sans doute pendant encore longtemps les experts de cette activité. Et sur le marché français, le risque de voir demain un propriétaire chinois ou mexicain imposer que les Yoplait soient fabriqués à l'étranger ou « made in France » à base de lait en poudre chinois est nul. Dans l'ultrafrais, l'industriel s'approvisionne auprès de fournisseurs locaux. Pas à l'autre bout de la planète.




Evidemment, pour le gouvernement, il sera plus difficile de faire pression en cas de tensions sur les prix du lait sur un actionnaire chinois que sur un français. Mais on ne bâtit pas une politique industrielle sur de tels raisonnements.



Complété le 04/02/2011 à 06:38 :

www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/vente-de-yoplait-les-candidats-sur-les-starting-blocks-03-02-2011-1298518.php

An douar zo re gozh evit ober goap anezhañ.
Image
Ven 4 Fév 2011 10:03 #5

comme on a vu souvent  dans ce genre d'affaires il y a plusieurs fases ...


1. l'annonce que le F.I souhaite de vendre ..


2. la periodee de sortie de resultats , prognostiques du marché , bref mis en bouche  pour que un max de gens salives devant un tel opportunité....


3. les candidats se bouscule , plus ou moins serieux , qq fois meme que pour montrer que 'nous sommes la '  ...


4. l'heure approche et il reste plus que qq candidats sur le rang et ....surprise , surprise le vendeur deja depuis qq temps interesse par un portefeuille d'un autre F.I , se retrouvent "miraculeusement' au moment cruciale pour conclure .un' simple' echange ...   qq fois avec interet/ participation  du directoire de l'entreprise et c'est parties pour 5 a 10 ans ....


laissant sur le 'carreau' tout ceux qui ont saliver / baver pendant des mois  


traditionellement suivie par des menaces de procés e.a. pour que au moins tout ce procedé est au plus profitable pour un corps impressionnantes de juristes et avocats .... 


Biensure dans l'affaire Yoplait ,point 4 est completement imaginaire et engage que moi ...  


Complété le 04/02/2011 à 12:07 :

www.bloomberg.com/news/2011-02-04/general-mills-axa-nestle-may-make-yoplait-bids-echos-says.html

Lun 7 Fév 2011 09:28 #6

Yoplait : les enchères montent 



Mots clés : yaourt, offre de reprise, FRANCE, YOplait, PAI


Par Isabelle Chaperon

07/02/2011 | Mise à jour : 07:17
Réagir


Bonne nouvelle pour les vendeurs, les offres excèdent 1,5 milliard d'euros. Neuf candidats sont toujours en lice.



Le fonds d'investissement PAI, qui a mis en vente sa participation de 50 % dans Yoplait, a eu confirmation de l'intérêt que suscite le numéro deux mondial des yaourts. Alors que quatorze prétendants avaient retiré un dossier d'information sur le groupe, ils sont neuf à avoir déposé, vendredi, une offre «non liante». Outre les trois fonds d'investissement Bain Capital, Lion Capital et Axa Private Equity, il s'agit du mexicain Lala, du chinois Bright Food, de l'américain General Mills, du suisse Nestlé ou encore du français Bel. Comme le précise le JDD, même Lactalis, qui n'avait pas retiré de mémorandum d'information, a fait acte de candidature.


À la fin 2010, le groupe français avait rédigé une proposition de rachat de 1,4 milliard d'euros pour la totalité du capital de Yoplait. Cette offre avait été rejetée par PAI et la coopérative Sodiaal qui détient 50 % de Yoplait et entend rester actionnaire. Bonne nouvelle pour le vendeur, les offres excèdent 1,5 milliard d'euros, allant pour certaines bien au-delà du prix articulé par Lactalis qui faisait jusque-là figure de référence. «C'est normal car entre-tempsYoplait a racheté son franchisé au Canada et cela porte sa valeur d'entreprise au-dessus de1,5 milliard d'euros», relate un proche du dossier. PAI devrait retenir dans les prochains jours quelques candidats avec lesquels approfondir les discussions.






Par Isabelle Chaperon


An douar zo re gozh evit ober goap anezhañ.
Image
Lun 7 Fév 2011 09:52 #7

Cela veut-il dire que les 9 candidats convoitent les 100 % comme Lactalis, les 50 % de PAI-PARIBAS ou une participation à la reprise d'une partie ?

Lun 7 Fév 2011 09:58 #8

ca va pas etre un mickey qui va suivre a de tels tarifs


ca fait penser a l inflation sur les "reprises " dans le nord de la France


Complété le 07/02/2011 à 09:02 :

137 millions de resultas l an dernier


apres il y a tous les contrats de franchise et un enorme potentiel de devellopement


Complété le 07/02/2011 à 09:02 :

emmanuel ne va pas laisser passer sa chance!!!

Lun 7 Fév 2011 11:01 #9

alors que certain ce pertine a ne pas vouloir du lait a 400 roro les pris du beurre flambe aux consomateurs entendu a la radio ce matin (fréquence nord)


la demi livre  debut janvier2001 3.01€


                        le 07 fevrier  3€59  soit 20% d' augmentation


y en as qui rigole pourvu que cela dur.

Lun 7 Fév 2011 13:59 #10

[quote=chatodin]


Cela veut-il dire que les 9 candidats convoitent les 100 % comme Lactalis, les 50 % de PAI-PARIBAS ou une participation à la reprise d'une partie ?


[/quote]


selon ' Bloomberg ' on parle des 50% ..l'interet que Lactalis montrait  pour la totalite pourra etre juste une provocation envers Sodiaal ??

Lun 7 Fév 2011 14:52 #11

Je le lirais bien comme ça mais quid de l'estimation à 1,5 milliard ???

Mar 8 Fév 2011 10:48 #12

emmanuel tient la corde


il ne va pas la lacher


AFP

07/02/2011 | Mise à jour : 22:44
Réagir


Le Français Lactalis a déposé une nouvelle offre pour la reprise d'une partie du capital de Yoplait, numéro deux mondial des produits laitiers frais, après le rejet d'une première proposition en novembre, a-t-on appris lundi auprès du groupe de la famille Besnier.



Depuis vendredi, les candidats au rachat de la participation du fonds d'investissement PAI Partners ont commencé à se faire connaître.

Parmi eux figurent de grands groupes mondiaux, comme le suisse Nestlé ou l'américain General Mills, selon une source proche du dossier.



La liste des postulants sera connue cette semaine.



Outre la direction opérationnelle, PAI détient 50% de la marque à la "petite fleur", à égalité avec la coopérative Sodiaal. Cette dernière souhaite rester au capital de Yoplait qui lui rapporte de substantiels revenus. Lactalis revient ainsi dans la course après l'échec d'une première tentative de prise de contrôle de la totalité de la marque à la petite fleur.



En novembre, Lactalis avait pris de court ses concurrents en offrant de racheter la totalité de Yoplait pour 1,4 milliard d'euros. Le groupe de la famille Besnier avait alors fait valoir son souci de maintenir Yoplait "dans le patrimoine national".



PAI et Sodiaal avaient rejeté cette offre, Sodiaal entendant rester un actionnaire de long terme. Ils avaient également estimé que le prix proposé ne reflétait par la valeur véritable de Yoplait.



 


 

Mar 8 Fév 2011 11:14 #13

On en rêve tous de la petite fleur restant dans le patrimoine national !


 


Patrimoine national, ça ne s'écrit pas nécessairement Lactalis tout seul, ni Lactalis + SODIAAL ? Il doit y avoir quelques autres formules possibles...

Mar 8 Fév 2011 11:34 #14

[quote=chatodin]


On en rêve tous de la petite fleur restant dans le patrimoine national !


 


Patrimoine national, ça ne s'écrit pas nécessairement Lactalis tout seul, ni Lactalis + SODIAAL ? Il doit y avoir quelques autres formules possibles...


[/quote


N'importe quoi .."Patrimoine national" on se croit un nouveau 'slogan' pour la campagne de Mme le pen ...  


L'oreal est deja parties pour plus de 35 % vers la Suisse -  avec objectief pour Nestlé de devenir majoritaire -  et si on parlait de Arcelor .... et vous pensez quand l'inde ou la Chine commandes 150 Airbus que Airbus seras encore en realite le fleuron Franco-Allemande ..      la liste est deja longue et Yoplait ne feras pas 'tache' si jamais que la totalite disparaissait en etranger ...qui me semble pas realiste tout meme ...

Mar 8 Fév 2011 12:44 #15

Oh! Moine !


1. Le lien coop / territoire, qu'est-ce que tu en fais ?


2. La source des bénéfices de SODIAAL, je la préfère là où elle est. Quand elle sera en Suisse, on n'aura plus que le Grand Lait et la branche BP complètement plombée pour pleurer !


 


Et, parmi les repreneurs non-cocardiers, certains me donnent le frisson. Pas toi ?

Mar 8 Fév 2011 13:47 #16
il reste en cours nestlé, general mills, lala et le dernier je sais plus
Mar 8 Fév 2011 14:07 #17

[quote=moine]


[quote=chatodin]


On en rêve tous de la petite fleur restant dans le patrimoine national !


 


Patrimoine national, ça ne s'écrit pas nécessairement Lactalis tout seul, ni Lactalis + SODIAAL ? Il doit y avoir quelques autres formules possibles...


[/quote


N'importe quoi .."Patrimoine national" on se croit un nouveau 'slogan' pour la campagne de Mme le pen ...  


L'oreal est deja parties pour plus de 35 % vers la Suisse -  avec objectief pour Nestlé de devenir majoritaire -  et si on parlait de Arcelor .... et vous pensez quand l'inde ou la Chine commandes 150 Airbus que Airbus seras encore en realite le fleuron Franco-Allemande ..      la liste est deja longue et Yoplait ne feras pas 'tache' si jamais que la totalite disparaissait en etranger ...qui me semble pas realiste tout meme ...


[/quote]moine j ai quelques parts sociales chez sodiaal


donc un petit bout de yoplait aussi


 


 

Mar 8 Fév 2011 17:15 #18

[quote=prof 72]il reste en cours nestlé, general mills, lala et le dernier je sais plus [/quote]


Tu viens d'éliminer les autres ??? 

Mar 8 Fév 2011 17:50 #19

[quote=chatodin]


 


Tu viens d'éliminer les autres ??? 


[/quote]


non, c'est juste les mots du president de "sodiaal ouest" hiers soir en reunion. ils ne gardaient que ces candidats. c'est les seuls qui avaient fait une offre serieuse (jusqu'a hier soir)

Mar 8 Fév 2011 19:59 #20

[quote=etienne.f]


 


non, c'est juste les mots du president de "sodiaal ouest" hiers soir en reunion. ils ne gardaient que ces candidats. c'est les seuls qui avaient fait une offre serieuse (jusqu'a hier soir)


[/quote]


le president de sodiaal ne garde rien du tout . ..c'est un  discours de coq devant les cooperateurs ....


c'est le F.I qui decides ...  


Soit si les autres  50%  sont  aussi a vendre ...   

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut