CO2....CHAUFFE?..... CHAUFFE PAS!!!!

Ouvert par daniel89, 10 janvier 2008

Jeu 10 Jan 2008 15:58 #1

Pour une fois, je vais faire mon Ulysse et vous gratifier d'un bon gros copier-coller. Mais ça vaut le coup. Si cette étude s'avèrait exacte, quel coup de pied dans la fourmillère!!!


Si quelqu'un connait une analyse ou une réfutation de cette théorie, je suis preneur.


JE CITE:


Mais le coup de grâce sera peut être donné par deux chercheurs de la riante Germanie, MM. Gerlich et Tscheuschner, qui ont en juillet laissé éclater une véritable bombe (pdf), puisque leur étude affirme ni plus ni moins que la théorie de l'effet de serre, qui jusque là était acceptée comme vérité intouchable, écrite dans le marbre, pourrait bien être... Fausse. Oui, vous avez bien lu. Si la thèse de Gerlich et Tscheuschner se confirme, les théories réchauffistes ne seront plus fondées sur du sable mais... Sur du vent.


Les deux allemands iconoclastes ne sont pas les premiers venus. Ce sont deux universitaires thermodynamiciens des fluides confirmés qui ont confronté la théorie de l'effet de serre avec ce qu'ils savent des comportements des corps gazeux. Leur étude, citant pas moins de 204 références, a été synthétisée dans notre langue par l'indispensable Jean Martin. Et le contenu, technique mais lisible, vaut bien le poids d'Al Gore en cacahouètes.


je résume les points clé pour ceux qui n'ont pas le courage d'entrer dans les détails scientifiques : · La théorie de l'effet de serre découle en grande partie de recherches menées au XIXème siècle par Arrhenius et Tyndall. Le premier fut un fantastique chimiste et prix Nobel, à qui l'on doit de nombreuses avancées. Seulement, en ce qui concerne l'effet de serre, il s'est trompé, comme quoi les plus grands peuvent avoir leurs faiblesses. Sa théorie a été réfutée par Robert Wood, qui inventa de nombreux verres plus ou moins imperméables à divers rayonnements. Wood montra (et fut corroboré par la suite par d'autres chercheurs) que l'augmentation de température dans une serre ne pouvait pas être provoqué par une réflexion radiative des rayons infra rouges sur les vitres, mais provenait d'un effet de convection interne de l'air provoqué par les différences de températures entre couches hautes et basses de la serre. · Gerlich et Tscheuschner affirment en outre que l'effet de serre par "forçage radiatif" des molécules de CO2 des hautes couches de l'atmosphère est totalement incompatible avec la seconde loi de la thermodynamique connue de tous les étudiants de Math Spé, et que l'on peut résumer en français de tout les jours ainsi : "La chaleur ne peut s'écouler d'un corps froid vers un corps chaud. Un transfert de chaleur d'un corps froid vers un corps chaud ne peut intervenir qu'avec une compensation". · Les scientifiques du GIEC n'étant pas des idiots, ils ont très vite **** sur ces écueils, qu'ils ont évacué en incluant, dans leurs modèles informatiques de simulation du comportement de l'atmosphère, une hénauurme approximation, en affectant aux molécules environnant le CO2 atmosphérique une valeur de conductivité thermique... nulle ! Ainsi, les vecteurs de densité de flux de chaleur qui montreraient que la montée en température ne peut s'effectuer que du sol vers le CO2 atmosphérique et non l'inverse, sont ramenés à... Zéro ! Or, il n'existe absolument aucun corps terrestre connu dont la conductivité thermique soit totalement nulle. Notamment, l'air, qui est un excellent isolant lorsqu'il est immobile, emprisonné dans des bulles de polystyrène ou des trames de laine de verre, est au contraire fortement conducteur lorsqu'il est mobile, du fait de la naissance d'échanges par convection, ce qui est le cas dans l'atmosphère. L'approximation du GIEC est donc proprement abusive, et l'on peine à croire que "les meilleurs scientifiques du monde" commettent de telles fautes sans arrière pensée. · Gerlich et Tscheuschner estiment que le calcul 100 fois ressassé selon lequel "sans effet de serre , c'est à dire avec une absence d'atmosphère, la température terrestre moyenne serait de -18°C, et donc l'effet de serre augmente la T° moyenne de notre planète de +33°C" est faux. Une erreur de méthode de calcul intégral est à l'origine de cette valeur erronée. Selon eux, la vraie valeur de température "sans atmosphère" serait plus proche de... -129°C, soit une différence de 144°C avec la moyenne observée. Tous les calculs du GIEC visant à expliquer une hausse de la température terrestre de 33°C par l'effet de serre sont donc faux. · On pourrait estimer rapidement que si la différence entre la planète vide et la planète "en atmosphère" est plus élevée, c'est que le rôle du CO2 est plus important que prévu. Mais dans ce cas, la variation de température observée avec l'augmentation du CO2 serait bien plus élevée. Une sur-température de 144°C entre Terre "vide" et Terre "atmosphérique" invalide les mathématiques du GIEC. · Conclusion de Gerlich et Tscheuschner : "Ce qui a été analysé ici (NDLR : dans cet article) visait à répondre à la question de savoir si l'effet (NDLR : de serre) atmosphérique a un fondement en physique. Ce n'est pas le cas. En résumé, il n'existe pas d'effet de serre atmosphérique et, en particulier, d'effet de serre dû au CO2, ni en physique théorique ni en thermodynamique. Il est donc illégitime d'en déduire des prédictions destinées à proposer des solutions aussi bien pour l'économie que pour la politique intergouvernementale"


Pour l'instant, pas de réaction très sérieuse des réchauffistes à cette étude. Même les bons apôtres du réchauffement du site "Real Climate" sont muets. Gageons que la rentrée sera chaude... sur les forums.


Conclusion : nous nous sommes plantés, mais ne changeons rien.


Bon, résumons nous : le "consensus" scientifique sur l'origine humaine du réchauffement climatique était déjà bien mal en point. Il est en train de voler en éclat.


Mais aucun politicien Français, sauf Claude Allègre - Un scientifique, lui - et pratiquement aucun média audiovisuel, ne prendra le risque d'émettre un signal en ce sens. Nous baignerons dans les ondes climatiquement chaudes et consensuelles, ceci dit sans la moindre contrepèterie, malgré les apparences.


Les éco-alarmistes vont pouvoir manipuler le Grenelle de l'environnement à leur aise. Et le bon peuple se laissera imposer des surtaxes carbone et autres réglementations énergétiques vexatoires, des milliards d'argent public seront gaspillés dans une lutte contre de dérisoires moulins à vent, au nom du sauvetage de la planète... A moins que de petites étincelles de bon sens ne commencent à jaillir dans notre presse, que notre opinion comprenne qu'elle est le jouet d'une manipulation, et que cela change le cours de notre histoire gouvernementale prochaine ? Rêvons un peu...


Le site ci dessous est l'article complet des chercheurs allemands (pour les curieux !!)


************.org/PS_cache/arxiv/pdf/0707/0707.1161v3.pdf


 


 


Daniel


 

Jeu 10 Jan 2008 17:28 #2
ton lien n est pas bon daniel89...

c'est embetant tous ça, il y en a qui s'amusaient bien ces derniers temps a voyager pour aller de conference en conference..... quoi que !! il vont pouvoir continuer en etudiant d'autres idees........
Jeu 10 Jan 2008 18:03 #4
haarggg .... y speak not good english !!!!!!!!!

merci ;-))
Jeu 10 Jan 2008 18:27 #5
desole , tu fais une tres mauvaise vulgarisation ,qui rend ton truc incomprehensible -
tu as dit recemment , toi ou quelqu'un d'autre que les pesticides a faible dose etait bon pour la sante car tenant les organismes en eveil -quelle connerie et l'histoire de la serre que tu nous presente est du meme accabit -
la serre marche grace a l'effet radiatif -
les differents couches de la tres haute atmosphere jouent le meme role , encore heureux -
vous avez dit recenment que le Co2 , plus lourd que l'air ne peut monter -

la aussi , tres facile pour la science de prouver les teneurs en augmentation reguliere des co2 et autres gaz -c'est le ba ba
on verra , car j'admets pleins de possibles n'etant pas scientifique mais gros lecteur de discours scientifique -on verra
on verra et d'entree je plains les gros manipulateurs des realites , beaucoup ont de gros enjeux a defendre grace au negationisme integre et a ce jeu ce sont ce sont justement les negationistes qui ont le plus a perdre : c'est tres revelateur d'ailleurs que les agriculteurs , dont la FNSEA , se sont toujours montre sceptiques sur cette problematique : on les comprend , puisque ca remet toute l'agriculture et ses pratiques en question , tout comme le petrole , tout comme la dangerosite des pesticides etc etc
Jeu 10 Jan 2008 18:28 #6

Bn,


Sorry, but I am afraid it will take a lot of time, translating all that.


Daniel

Jeu 10 Jan 2008 20:10 #8

Ulysse,


Relis, t'as pas tout compris...


"Arrhenius et Tyndall. Le premier fut un fantastique chimiste et prix Nobel, à qui l'on doit de nombreuses avancées. Seulement, en ce qui concerne l'effet de serre, il s'est trompé, comme quoi les plus grands peuvent avoir leurs faiblesses. Sa théorie a été réfutée par Robert Wood, qui inventa de nombreux verres plus ou moins imperméables à divers rayonnements. Wood montra (et fut corroboré par la suite par d'autres chercheurs) que l'augmentation de température dans une serre ne pouvait pas être provoqué par une réflexion radiative des rayons infra rouges sur les vitres, mais provenait d'un effet de convection interne de l'air provoqué par les différences de températures entre couches hautes et basses de la serre."


Dans ta tête ça se mélange comme l'air dans la serre.


Daniel


 


 

Jeu 10 Jan 2008 20:42 #9
comment marche une serre maraichere
comment marche le coffret capteur solaire qui piege le rayonnement
comment marche l'effet radiatif qui rend la vie possible sur cette planete
Jeu 10 Jan 2008 20:56 #10

Ulysse,


Lis le monsieur t'essplique là!!


·" Gerlich et Tscheuschner estiment que le calcul 100 fois ressassé selon lequel "sans effet de serre , c'est à dire avec une absence d'atmosphère, la température terrestre moyenne serait de -18°C, et donc l'effet de serre augmente la T° moyenne de notre planète de +33°C" est faux. Une erreur de méthode de calcul intégral est à l'origine de cette valeur erronée. Selon eux, la vraie valeur de température "sans atmosphère" serait plus proche de... -129°C, soit une différence de 144°C avec la moyenne observée. "


Et là!


"En résumé, il n'existe pas d'effet de serre atmosphérique et, en particulier, d'effet de serre dû au CO2, ni en physique théorique ni en thermodynamique. Il est donc illégitime d'en déduire des prédictions destinées à proposer des solutions aussi bien pour l'économie que pour la politique intergouvernementale"


Bonne nuit quand même


Daniel


 

Jeu 10 Jan 2008 20:58 #11
----------------
-------------------------------
------------------------------------------ulysse 32
Jeu 10 Jan 2008 21:52 #12
daniel ne t'enerve pas ;ce que l'ami ulysse veut te dire: il est plus que temps de developper le nucleaire pour combattre leffet de serre !

sur le meme sujet ,les vaches produisant force de méthane 19 fois plus nocif que le co2 il faut intensifier la production laitiére (soja ogm...) car 1 vache a 10 000 l pollue moins que 2 vaches à 5000 l
Ven 11 Jan 2008 00:18 #13

fifibzh,


Non, ne crains rien je ne m'énerve pas. J'aime bien le mettre en encéphalogramme plat!!


Daniel

Ven 11 Jan 2008 08:19 #14
Ven 11 Jan 2008 10:56 #15
Eh oui il y en a qui nient les évidences, ce n'est pas nouveau , c'est comme ceux qui disent encore que les camps de concentration n'ont pas existé!
Ven 11 Jan 2008 12:26 #16
c' est pas moi qui dit ça , pénélope , l' est , je connais !!!!Choqué


Ven 11 Jan 2008 14:02 #17
Répetez 62 400 fois un mensonge vous en ferez une vérité... Figaro je crois...
Ven 11 Jan 2008 15:01 #18

Arnaud,


Après avoir visonné( presque) toutes ces vidéo on ne peut qu'être inquiet de ce qui se passe aujourd'hui.


Certains des arguments qui contredisent les positions officielles actuelles semblent reposer sur des fondements solides. Cependant, seuls les spécialistes sont capables d'en juger.


On pourrait s'attendre à ce qu'un débat approfondi entre les tenants des différentes options soit entrepris pour tenter de dégager une position qui prennent en compte les nouvelles avancées. Que ce soit pour les intégrer dans les actions à envisager ou les rejeter sur des bases solides et consensuelles.


Mais on assiste au contraire à un duel d'artillerie qui n'apporte strictement rien au débat et risque de nous engager sur des politiques erronnées et inutilement coûteuses.


C'est à désespérer de l'humanité, y compris de sa fraction la plus "réfléchie".


Daniel

Ven 11 Jan 2008 18:56 #19
je pense effectivement que la cause du rechauffement climatique est un phenomene naturel.....ce n'est d'ailleur pas une cause mais un fait!!
qui somme nous nous petit humain fasse a la puissance de se qui nous entour............encore un loobing de plus a exploiter par certains!!

alors oui on part sur une periode de rechauffement comme il y en a eu d'autre...et des pire!! il va falloir s'adapter!

comme il va falloir s'adapter a la surconsomation le manque de matiere premiere de tout ordre et j'en passe....en essayant de ne pas faire trop de conneries!!

et en france on a pas trop a se plaindre on est encore temperé!



Ven 11 Jan 2008 19:46 #20
On ne peut nier que l'atmosphère s'enrichit en CO2, cela fait un siecle et demi que l'industrie humaine extrait du carbone sous terrain (charbon, pétrole, gaz,...)que la planète à mis des millions d'années à stocker et le relargue dans l'atmosphère par les fumées.

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut